Histoire

De 1953 à 1996

histoire1Euromontana tire ses toutes premières origines du séminaire organisé par la FAO (Food and Agriculture Organisation) sur l’agriculture de montagne en 1953, qui donna lieu ensuite à deux conférences annuelles sur la montagne. En 1974, la Confédération Européenne de l’Agriculture (CEA) mis sur pied un groupe de travail permanent chargé des « questions socio-économiques dans les régions de montagne». Baptisé « Euromontana », ce groupe rassemblait des représentants du monde agricole des Alpes et des Pyrénées et organisait une conférence tous les deux ans.

histoire2En 1994, Euromontana décida d’établir de nouvelles relations avec des pays d’Europe Centrale et Orientale et d’intégrer des représentants d’autres secteurs que l’agriculture, comme le développement rural, la gestion de l’environnement, etc.

En 1995, la Pologne accueilli à Cracovie une conférence d’Euromontana qui fut un tel succès qu’Euromontana décida de se doter d’une existence juridique. Les représentants de 14 nations Européennes (Albanie, Bulgarie, Ecosse, Grèce, France, Italie, Macédoine, Pays Basque Espagnol, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suisse), convoqués à Rome le 4 Mars 1996, se déclarèrent membres fondateurs de cette association.

 

Depuis sa fondation en 1996

histoire3L’association a été fondée en tant qu’organisation à but scientifique et non-lucratif, à vocation internationale et neutre sur les plans religieux et politique. Elle est enregistrée sous la loi française du 1er juillet 1901.

Ses statuts stipulent que l’association a pour but l’amélioration des conditions d’existence des populations de montagne en Europe, en particulier par:

  • l’expression, la promotion et la défense des intérêts culturels, économiques, politiques et scientifiques des populations de montagne auprès de l’Union Européenne, des gouvernements des Etats européens, des organisations en charge des politiques culturelles, sociales, économiques et auprès de toute organisation intervenant en zone de montagne;
  • la valorisation des recherches portant sur les zones de montagne aux niveaux local, régional, national et sectoriel. L’agriculture, la sylviculture et l’environnement font l’objet d’une attention particulière;
  • l’information de l’opinion publique sur les problèmes des zones de montagne et l’édition de publications;
  • l’encouragement à la formation et à la recherche dans les zones de montagne ainsi que l’étude des problèmes économiques, sociaux et écologiques en Europe et dans les zones de montagne dans l’optique des populations de montagne;
  • le développement de la coopération internationale pour réduire les inégalités entre les régions de montagne de l’Europe.

Depuis sa fondation en 1996, Euromontana a été active sur plusieurs thèmes de travail identifiés comme étant une priorité pour le développement durable des montagnes. Elle a organisé plusieurs événements chaque année, en particulier les Assises européennes de la montagne tous les deux ans à partir de 1998, et participé à plusieurs projets européens. Elle a consolidé ses liens à l’international à travers plusieurs opérations de coopération internationale, notamment dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Euromontana a ainsi contribué significativement à intensifier la coopération entre les communautés de montagne et à sensibiliser les décideurs politiques et le grand public sur les opportunités que représentent, pour la société européenne, le développement des zones de montagne.

Euromontana fédère aujourd’hui environ 75 organisations membres réparties dans environ 20 pays européens.

Partager
en de it pt
es no csk si
so ro mk pb
brochure-fr
en de es it fr brochure-fr