PADIMA – Politiques contre le dépeuplement en zone de montagne

PADIMA est un projet d’échange de bonnes pratiques sur la lutte contre le dépeuplement en zone de montagne.

Les 8 partenaires de 5 pays Européens ont travaillé ensemble pendant 3 ans et ont produit, entre autres, des stratégies pour d’attirer de nouveaux habitants en montagne.

Comment améliorer l’attractivité des zones de montagne ?

Les montagnes européennes sont des espaces dotés d’un formidable potentiel de développement.

Vivre en montagne tient du rêve pour qui est attaché à sa qualité de vie : paysages splendides, proximité avec la nature, air pur combiné à la possibilité de travailler dans l’économie locale et, grâce aux connexions haut-débit, partout ailleurs dans le monde.

Alors pourquoi les gens partent-ils ? De quoi auraient-ils besoin pour rester ? Et comment aider ceux qui s’y installent à se sentir chez eux ?

Les solutions ne sont ni simples, ni faciles à trouver. Les problématiques démographiques sont très complexes et doivent être analysées à une échelle appropriée. Renverser des tendances négatives en améliorant l’attractivité et la qualité de vie en montagne demande de traiter plusieurs aspects étroitement reliés, tels que l’offre en éducation et en formation, les possibilités de diversification économique ou la capacité d’un territoire à communiquer ses atouts.

Les partenaires du projet PADIMA sont convaincus que le problème du dépeuplement devrait être traité au niveau politique, notamment aux niveaux national et régional. Ensemble, nous voulons montrer que les investissements ciblés sur des actions qui permettent de prévenir le dépeuplement en montagne devraient être entrepris par les régions européennes concernées.

Les partenaires sont déjà passés à l’action et veulent partager leur expérience !

Les expériences visant à développer le potentiel humain de ces régions de montagne montrent qu’activer le capital humain est une approche efficace pour stimuler le développement régional.

Qu’avons-nous remarqué ?

Tout d’abord, les expériences visant à développer le potentiel humain de ces régions de montagne montrent qu’activer le capital humain est une approche efficace pour stimuler le développement régional.

Les tendances que nous avons observées, en recueillant les données et dans la manière dont les autorités locales et régionales luttent contre le dépeuplement, nous ont amenés à définir différents groupes cibles (jeunes, personnes en âge de travailler et retraités) pour formuler des stratégies visant à accroître l’attractivité des zones de montagne.

Sur la base des conclusions du projet, nous avons réalisé des brochures spécifiques à l’adresse de chaque groupe d’âge. Elles sont destinées à tout décideur politique ou responsable technique travaillant sur des questions démographiques, mais pas seulement.

 

Padima est co-financé par le programme FEDER et le programme INTERREG IVC.

interreg

Le programme de coopération interrégional INTERREG IVC, financé par le Fonds de l’Union européenne de développement régional, aide les Régions d’Europe à travailler ensemble pour partager des expériences et des bonnes pratiques dans les domaines de l’innovation, l’économie de la connaissance, de l’environnement et de la prévention des risques. 302 millions d’euros sont disponibles pour le financement du projet, mais, plus que cela, une richesse de connaissances et de solutions potentielles sont également sur place pour les décideurs régionaux.

Share