Environnement et changement climatique

Les montagnes : « la colonne vertébrale écologique de l’Europe »

La montagne: un atout qui bénéficie à toute l’Europe

wildflowers-142900_1920Les vacanciers se rendant en montagne ne diront pas le contraire : l’environnement est un atout fort de ces régions. Les forêts, les paysages, la pureté de l’air et de l’eau, la richesse en biodiversité de ces zones ne bénéficient cependant pas qu’aux habitants des montagnes et à leurs visiteurs, mais bien à l’Europe entière. On parle par exemple des montagnes comme du « château d’eau » de l’Europe, les précipitations permettant d’alimenter les populations et d’irriguer les cultures situées en aval. C’est donc à juste titre que l’Agence européenne de l’environnement parle des montagnes comme de la « colonne vertébrale écologique de l’Europe ».

Un atout fragile

marmot-1960_640Ce sont les caractéristiques de relief et de climat qui ont donné lieu au développement des écosystèmes spécifiques montagnards. Ceux-ci sont souvent fragiles et menacés en particulier par les changements d’activités humaines (par exemple le changement d’affectation des sols) et le changement climatique. En effet, les zones montagneuses sont reconnues par la Commission européenne comme faisant partie des zones les plus vulnérables au changement climatique : augmentation plus rapide des températures, fonte importante des glaciers, modification de la pluviosité et des cours d’eau, évolution des étages de végétation, etc.

Impacts du changement climatique sur les zones de montagne

Les impacts du changement climatique sont nombreux en zones de montagnes.

Agriculture – L’intensification du cycle hydrologique, de la fonte des glaciers et du pergélisol, et l’augmentation prévue de l’ampleur et de la fréquence des événements extrêmes pourraient entraîner une augmentation significative de l’érosion des sols et des inondations , avec des effets considérables sur l’agriculture de montagne.

Eau – L’augmentation globale des températures moyennes de 0,8 °C au cours des 150 dernières années (2 °C dans certaines régions de montagne) a provoqué la fonte rapide des glaciers et l’apparition de nouveaux cycles de précipitations anormaux et imprévisibles qui constituent une menace pour la capacité des lacs, des réservoirs, des glaciers et de la neige à accumuler et stocker l’eau.

Biodiversité – Les montagnes sont particulièrement sensibles à la perte de biodiversité car de nombreuses espèces de montagnes ne peuvent survivre que dans des niches climatiques limitées. Dans certaines zones de montagne, les températures du réchauffement ont commencé à pousser les espèces d’élévations inférieures vers des altitudes plus élevées.

Tourisme – Le changement climatique continuera de diminuer la disponibilité de la neige pour les sports d’hiver; augmentera les risques de catastrophes naturelles, affectant les infrastructures et les établissements de transport ainsi que la sécurité des touristes; et entraînera des changements dans les régimes d’eau et l’attrait des paysages dont dépend beaucoup le tourisme.

Risques naturels – Le changement climatique augmentera la fréquence et la force des catastrophes naturelles dans les zones de montagne. Les fortes pluies provoquent des inondations et des glissements de terrain, des périodes très sèches conduisent à des incendies et à la perte de cultures et d’animaux, et de fortes chutes de neige provoquent des avalanches. Les changements dans les conditions météorologiques locales modifient la biodiversité avec de potentiels effets en cascade pouvant mener à de nouvelles invasions de parasites et des taux de maladies élevés des plantes.

Il est du devoir des montagnards et de tous les européens de veiller à la préservation de l’environnement des zones de montagne.

Nos actions

Politiquspider-web-houseleek-177263_1920e – représentation

Suivi de la politique au niveau européen. Euromontana suit de près et informe ses membres à propos de l’actualité européenne en matière d’environnement.

Plus d’information : voir les articles dans la section Documents & Liens (réservée aux membres)

Ebee-423566_1280vénements

  • 3-5 octobre 2016 | Xèmes Assises européennes de la Montagne, à Bragança (Portugal) sur le thème du changement climatique
  • 29 novembre 2016 | Atelier Innovation et économie circulaire dans la filière sylvicole de montagne : comment boucler la boucle ?, Skrad (Croatie)
  • 15-17 septembre 2010 | VIIèmes Assises européennes de la Montagne, Lillehammer (Norvège), sur le thème de l’innovation
  • 14-16 octobre 2009 | Conférence Le Bonus Montagne de l’Europe : Comment les Communautés de Montagne et la Gestion des Terres fournissent des Externalités Positives et les Politiques et Opportunités associées, Arantzazu (Espagne)

Etudes

Innovation et économie circulaire dans la filière sylvicole de montagne : comment boucler la boucle ?

L’étude, finalisée en mars 2017, présente le concept de l’économie circulaire, son application potentielle en foresterie, en mettant l’accent sur la chaîne d’approvisionnement de montagne et l’économie circulaire au niveau de l’UE. L’étude présente également une série de 12 bonnes pratiques en matière d’innovation et d’économie circulaire en foresterie de montagne pour montrer comment les concepts peuvent être appliqués dans la pratique.

Lire l’étude « Innovation et économie circulaire dans la filière sylvicole de montagne : comment boucler la boucle ? » (en anglais)

Autres études

Voir les études réalisées dans le cadre de l’appel à projet lié à la loi française sur le développement et l’attractivité des territoires ruraux (projets LDTR)

Projets

OREKA MENDIAN (2016-2021)

Euromontana est un partenaire du projet LIFE « OREKA MENDIAN » coordonné par HAZI au Pays Basque, en Espagne.

L’objectif principal du projet LIFE « OREKA MENDIAN » est de développer une stratégie commune pour la gestion des pâturages de montagne situés dans 15 sites Natura 2000 au Pays basque et 8 zones spéciales de conservation à Iparralde, afin de trouver un équilibre entre les intérêts de conservation et ceux des utilisateurs. Ce projet jettera les bases pour s’assurer que les pâturages de montagne, qui constituent des zones menacées au niveau européen, sont gérés de manière à assurer la conservation de leurs habitats et de leurs espèces. Compte tenu de cette situation, le projet LIFE OREKA MENDIAN vise à élaborer une stratégie de conservation basée sur le maintien de l’utilisation traditionnelle des pâturages et la recherche d’un équilibre entre l’approvisionnement en fourrage de ces zones et la demande d’utilisation par les éleveurs. Pour cela, les propriétaires, les utilisateurs, les gestionnaires d’espaces naturels, les experts et les agents locaux seront impliqués dans la gestion intégrée et durable des pâturages de montagne.

PEGASUS (2015-2018)

Euromontana est un partenaire du projet HORIZON 2020 « PEGASUS » (Public Ecosystem Goods And Services from land management – Unlocking Synergies) coordonné par l’Institut Européen des Politique Environnementales (IEEP) au Royaume-Uni.

Les terres agricoles et forestières de l’UE fournissent un large éventail de biens publics (BP) et des services écosystémiques (SES) dont dépend la société, mais les politiques d’utilisation des terres et la société elle-même sous-évaluent souvent ces biens et ces services. PEGASUS développera des moyens novateurs et pratiques de rendre les concepts de BP et de SES accessibles et opérationnels : le projet identifiera comment, où et quand des mécanismes et des outils rentables pour les politiques, les entreprises et les praticiens peuvent être appliqués plus efficacement, en accroissant la durabilité de la production des ressources primaires dans la poursuite de la vision 2020 de l’UE de « Croissance intelligente, durable et inclusive ».

Pour plus d’information, contactez Lauren Mosdale Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Share

En savoir plus