Produits de Montagne

Des produits spécifiques

Les produits de montagne, c’est à dire dont la matière première est fabriquée en montagne et qui, pour les produits transformés, sont transformés en montagne, recouvrent une grande diversité de produits: produits laitiers, carnés, fruits, huile d’olive, gâteaux, eaux minérales, plantes médicinales…

FARGEBILDE,VIK I SOGN,TINE MEIERIER VEST,OST,GAMMELOST,PRODUKSJON,GAMALOST,gammalostprod. i Vik  detalj fersk ost til modningLes produits de montagne revêtent des caractéristiques spécifiques du fait de l’environnement dans lequel ils sont fabriqués, de la qualité des ressources naturelles employées et des techniques et savoir-faire traditionnels utilisés pour leur production et leur transformation. Ces conditions de production se traduisent par des qualités particulières en matière de goût, d’arômes, de couleur, de texture…

Un potentiel de marché à exploiter

Pour les consommateurs, la montagne est vectrice d’une image de pureté et de tradition. Les produits de montagne sont perçus comme des produits respectueux de l’environnement et contribuant à l’économie locale, à la culture et à l’entretien de paysages qui leur sont chers. Cette identité commune forte représente un potentiel de marché qui reste encore largement à exploiter par les acteurs de la chaîne alimentaire en montagne. 86% des consommateurs interrogés dans le cadre du projet EuroMARC se déclarent favorables à un étiquetage distinctif des produits de montagne.

16Le 13 septembre 2012, récompensant 12 ans de travaux d’Euromontana, le Parlement européen a adopté un nouveau règlement réservant l’usage du terme « produit de montagne » aux produits alimentaires qui sont produits et transformés en montagne (règlement (UE) nº 1151/2012). Ce règlement, qui est entré en vigueur en décembre 2012, est complété par le  l’acte délégué nº 665/2014 approuvé en juillet 2014, et qui précise les conditions d’utilisation de la mention de qualité facultative «produit de montagne».

Nos actions

Politique : La charte européenne des produits agro-alimentaires de montagne de qualité

Euromontana met à profit ses travaux de recherche et de réseau pour promouvoir une approche européenne de la protection, de la promotion et du développement des produits de montagne de qualité.

mfb_cecile_120x115Elle s’appuie pour cela sur la charte européenne des produits de montagne de qualité, qui a été lancée en 2005 au Parlement européen et qui définit les principes à respecter pour un développement des produits de montagne de qualité qui contribue à un développement territorial durable.

img12

Se basant sur les progrès accomplis depuis 2005, y compris l’adoption du programme de qualité facultatif pour les produits de montagne en 2012 (voir ci-dessous), Euromontana a mis à jour la Charte en 2016.

Pour mettre en oeuvre les objectifs de la Charte, Euromontana contribue aux réflexions sur les politiques européennes, nationales et régionales qui peuvent avoir un impact, notamment la politique de qualité des produits agro-alimentaires qui définit les schémas de qualité officiels et les labels associés et la politique de développement rural qui offre des mesures dédiées au développement des filières de qualité.

Politique de qualité des produits agro-alimentaires

Euromontana a  un siège au sein du groupe de dialogue civil sur la qualité et promotion des produits agro-alimentaires de la Direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenne, pour une période de 7 ans commençant en septembre 2014.

Ce groupe a pour mission de tenir un dialogue régulier, d’assister et de fournir des conseils à la Commission en matière de politique de qualité et promotion, ainsi que d’assurer un suivi des mesures prises dans ces domaines.  Le groupe de dialogue civil remplace l’ancien groupe consultatif sur la qualité, où Euromontana participait déjà en qualité d’expert.

Historique des actions d’Euromontana lors de la réforme de la politique de qualité

Depuis les Assises européennes de la montagne de Trento, en 2000, le réseau Euromontana a travaillé de façon très intense à la reconnaissance et promotion des spécificités des produits alimentaires de montagne. S’appuyant sur des études scientifiques (voir Projets ci-bas) et à travers un travail énergique de plaidoyer et lobby auprès des institutions européennes, Euromontana a finalement obtenu l’approbation de la mention de qualité facultative «produit de montagne». Le chemin pour aboutir à cette récompense a été long et intense.

Les débats sur la réforme de la politique de qualité des produits alimentaires ont commencé en 2008 . La réforme a abouti le 10 décembre 2010 à l’adoption par la Commission européenne de propositions législatives appelées « Paquet qualité ». Ce paquet législatif est le résultat d’une longue consultation ayant démarré par la publication d’un livre vert sur la qualité des produits agroalimentaires, auquel Euromontana a répondu le 12 décembre 2008.buras

Suite aux demandes répétées d’Euromontana et d’autres acteurs de terrain d’un schéma européen pour la protection des produits de montagne, et à l’absence d’opposition à cette proposition dans toutes les instances consultatives, la DG AGRI de la Commission européenne a annoncé qu’elle étudierait la faisabilité d’une mention réservée facultative pour les produits de montagne puis travaillé à la rédaction d’une telle mention. La proposition a malheureusement été retirée au dernier moment au motif que l’étude d’impact devait encore être complétée.

iberian_pigSuite à cet ajournement inquiétant, Euromontana s’est mobilisée pour demander aux représentants des citoyens européens au Parlement européen, au Comité des régions et au Comité économique et social, ainsi qu’aux représentants des gouvernements au Conseil d’exiger l’introduction, sans délai, de propositions concrètes pour les produits de montagne dans le paquet qualité.

Nous avons été entendus par le Comité des régions et le Parlement européen qui, dans leurs rapports respectifs sur le paquet qualité (Opinion du comité des régions par René Souchon et Rapport d’Iratxe García Pérez pour le Parlement européen), ont demandé l’introduction d’un terme optionnel de qualité pour les produits de montagne. La négociation s’est poursuivie avec le Conseil européen, permettant d’obtenir, le 20 juin 2012, un compromis entre la Commission, le Conseil et le Parlement européens sur l’introduction d’une  mention de qualité facultative « produit de montagne ».

19Le nouveau règlement a été adopté formellement par le Parlement européen le 13 septembre 2012. L’adoption par le Conseil s’est produite en novembre, suivie par sa publication dans le Journal officiel de l’Union européenne le 21 novembre 2012, sous le titre Règlement (UE) n ° 1151/2012 relatif aux systèmes de qualité applicables aux produits agricoles et aux denrées alimentaires. Cette avancée majeure récompense 12 ans de travail du réseau Euromontana.

Le règlement 1151/2012 établit le cadre législatif général pour tous les systèmes de qualité, dont certains détails techniques et des dérogations partielles sont développés par la suite par des actes ou règlements délégués.

Dans le cas de la mention de qualité facultative « produit de montagne », les dérogations proposées dans un premier temps posaient un sérieux risque de compromettre le lien avec le territoire. Par conséquent, Euromontana a mené une intense stratégie commune de plaidoyer avec ses membres afin de garantir la qualité, l’origine et la crédibilité de la mention « produit de montagne ». Les actions de plaidoyer ont compris un dialogue assidu avec la Commission européenne, y compris des lettres et des réunions avec le Commissaire à l’agriculture et le développement rural Dacian Cioloş et son cabinet, le directeur-général de la DG Agri,  ainsi que Commissaire en charge du marché intérieur et des services Michel Barnier.

Le réseau discute d’ores et déjà activement des actions à conduire pour assurer que les montagnards se saisissent pleinement de cette opportunité.

Politique de développement rural

Euromontana promeut également le besoin d’une approche ciblée des besoins des filières de montagne dans son positionnement sur la politique agricole et de développement rural.mustardela

En particulier, nous militons pour que les filières de produits de montagne puissent bénéficier des financements qualité.

Projets

Les actions d’Euromontana sur les produits de montagne de qualité sont construites sur des bases scientifiques résultant de deux projets européens de recherche:

  • Produits de montagne de qualité – Informations stratégiques pour le développement des produits agricoles de qualité dans les montagnes européennes – 2002-2004 – 5ème programme cadre de recherche développement
  • EuroMARC – Produits agroalimentaires de montagne en Europe: leurs consommateurs, distribution et démarches locales, 2007-2010 – 6ème programme cadre de recherche développement.

Dans le cadre de la législation en cours d’élaboration sur le terme optionnel de qualité européen « produit de montagne », Euromontana a participé, avec l’ISARA et UHI, à une vaste étude conduite par le Centre commun de recherches de la Commission européenne (IPTS) sur les produits de montagne en Europe publié en 2013.

Evènements

Dans le cadre du projet EuroMARC, le principal évènement organisé a été la conférence finale à Maribor, 3-4 décembre 2009.

Un des objectifs des IXèmes Assisses européennes de la montagne est d’explorer les façons dont la PAC et d’autres politiques européennes peuvent soutenir le développement des filières de montagne, notamment autour de la nouvelle mention de qualité facultative « produit de montagne ».

Les IXèmes Assises européennes de la montagne:  « La qualité montagnarde: prospérité pour la population et les territoires » se sont tenues à Bilbao (Espagne), du 22 au 24 Octobre 2014.

Pour toute question relative aux produits de montagne, contactez à Euromontana.Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Share