Un plan d’action de l’UE pour les Smart Villages a été lancé par la Commission européenne

Le 11 avril 2017, la Commission européenne a présenté le document « Plan d’action de l’UE pour les Smart Villages » (Villages Intelligents). Ce document a pour but de réfléchir aux villages du futur, en annonçant une série d’initiatives dans le cadre des politiques et des fonds européens liés au développement rural, au développement régional, à la recherche, aux transports, à l’énergie et au numérique. Ce plan d’action faite suite à la Déclaration de Cork de septembre 2016 dans laquelle l’une des dix priorités est « investir dans la viabilité et la vitalité rurales ».

Smart Villages est un concept relativement nouveau dans l’élaboration des politiques de l’UE. Selon ce plan d’action européen, les Smart Villages se réfèrent aux « zones rurales et aux communautés qui s’appuient sur leurs forces et leurs atouts existants ainsi que sur le développement de nouvelles opportunités ». Dans les Smart Villages, les technologies numériques et les innovations améliorent les réseaux et les services traditionnels et nouveaux. Par la suite, une meilleure utilisation des savoirs peut favoriser la qualité de vie, une meilleure utilisation des ressources, un impact moindre sur l’environnement et de nouvelles opportunités pour les chaînes de valeur rurales en termes de produits et de processus améliorés, au bénéfice des habitants et des entreprises, explique le rapport.

Le plan d’action de l’UE présente 16 actions prévues qui seront mises en œuvre d’ici 2020 pour promouvoir les Villages Intelligents. Il s’agit d’un mélange d’actions, de conférences ou d’appels à propositions déjà prévus avant la Déclaration de Cork et de nouvelles actions visant plus directement la mise en place de Smart Villages.Parmi les 16 actions présentées, il y a :

  • Projet pilote sur les villages éco-sociaux intelligents: un projet pilote lancé par le Parlement européen qui explorera les caractéristiques des villages éco-sociaux intelligents et identifiera les meilleures pratiques. Un accent particulier sera mis sur la connectivité et les solutions numériques.
  • « Zones de transport urbain intelligent» (SMARTA): un projet d’action axé sur la mobilité partagée durable reliée aux transports publics dans les zones rurales. Le projet vise à donner un aperçu des bonnes pratiques et à identifier les conditions propices.
  • Modèles de business pour les économies rurales modernes – Horizon 2020: Un appel à propositions est lancé pour un projet de recherche qui devrait fournir des outils améliorés pour l’entrepreneuriat dans les zones rurales, y compris une base de données sur les affaires et l’environnement de soutien. Le projet aidera à acquérir des connaissances sur les modèles commerciaux émergeant dans les zones rurales, en abordant le potentiel de développement, les performances concernant les problèmes économiques, environnementaux et sociaux, ainsi que les facteurs de réussite ou les raisons des échecs.
  • Broadband Competence Offices (BCO): La création d’un réseau de bureaux de compétences à large bande (BCO) est en cours d’établissement dans les États membres au niveau régional et / ou national afin de faciliter la diffusion du très haut débit. Leur tâche principale est de fournir des informations et un soutien sur le déploiement de la large bande aux parties prenantes.
  • Centres d’innovation numérique : plusieurs initiatives ont été lancées pour façonner le réseau paneuropéen de l’innovation numérique. Par exemple, i4ms prend en charge les PME actives dans le secteur manufacturier pour améliorer leurs produits et leurs processus en les expérimentant avec les technologies numériques.

Euromontana a souligné à plusieurs reprises la fracture numérique qui se déroule dans les zones de montagne et la nécessité absolue d’investir massivement en termes d’infrastructures, de connaissances et de compétences numériques dans les zones les plus reculées pour maintenir une bonne qualité de vie, créer de nouvelles opportunités commerciales, garder les services basiques et éviter le dépeuplement. Ainsi, Euromontana se félicite de ce nouveau plan d’action de l’UE axé sur les nouvelles opportunités commerciales et une meilleure numérisation des zones rurales.

Partager