• fr
  • en

10 ans après le Traité de Lisbonne : quelles avancées pour les montagnes dans la politique de cohésion ?

Le 1er décembre 2019, nous avons célébré les 10 ans du Traité de Lisbonne. Ce traité a introduit un objectif de cohésion territoriale à travers son article 174, qui demande notamment qu’une attention particulière soit accordée aux « régions insulaires, transfrontalières et de montagne”. Mais 10 ans après, quelle est la situation pour les zones de montagne ?

« Il est regrettable de constater que l’article 174 n’est que trop rarement mis en œuvre : les zones de montagne ne bénéficient pas de l’attention qu’elles méritent dans la programmation et la mise en œuvre des programmes de politique régionale » souligne Juanan Gutierrez Président d’Euromontana, « des progrès importants sont encore à faire et Euromontana est prête à accompagner les autorités de gestion pour mieux prendre en compte les spécificités de la montagne dans leur future programmation, nous mettons d’ailleurs à leur disposition un court guide pour leur donner des idées concrètes de mise en œuvre ».

Si Euromontana avait salué la publication d’un livre vert sur la cohésion territoriale en 2008 qui reconnaissait la particularité des zones à contrainte géographique spécifique (iles, montagnes, zones dépeuplées), ou la mise en place d’une stratégie macro-régionale alpine en 2013 il faut néanmoins constater que les territoires de montagne ne bénéficient que rarement d’une attention particulière. Selon Gilda Carbone, auteure du rapport d’analyse sur les spécificités géographiques : montagnes, iles et zones dépeuplées (2018), il y a un fossé entre la programmation et la mise en œuvre de la politique de cohésion qui ne prend pas bien en considération les spécificités des territoires de montagne.

Il est donc temps de vraiment mettre en œuvre l’article 174 du Traité de Lisbonne. Euromontana invite donc la Commission européenne

  • à réviser l’agenda territorial en ciblant tout particulièrement les besoins des territoires à contraintes géographiques spécifiques ;
  • à vérifier dans la programmation et l’évaluation des futures Programmes Opérationnels la prise en compte réelle de ces territoires et notamment à les accompagner dans la mise en place d’approches territoriales fonctionnelles dans le cadre de l’objectif prioritaire 5 sur « une Europe plus proche des citoyens » ;
  • à développer une vision de long-terme pour les zones rurales qui prennent en compte les spécificités des territoires de montagne.
Share
12 décembre 2019

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating application. Application has been deleted.
Type: OAuthException
Code: 190
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

Active participation is key for better regulation
Have your say for the renewal of the #TerritorialAgenda. Take a few minutes to give your feedback and ideas on how to improve this document that is important for the European #Regions and #cities
https://t.co/6U4BtRmoM9

The mountains are calling you! Contact us with your news, so we can spread the word that #MountainsMatter

Rural Europe: which way to go ? @jwojc @CiolosDacian @EricAndrieuEU les zones rurales sont facteur d'équilibre et de solutions pour la société @Euromontana

#ruralareas are on the top of the agenda tonight at the #EuropeanParliament with top decision-makers agreeing that we need to invest in rural future. "We have a new story to write for our rural areas, so they are part of the future of Europe" said @CiolosDacian in his opening.

Tonight MEPs and Commissioner @jwojc discuss perspectives for European #ruralareas. A common call for more synergies between the #CAP and cohesion policy, more investments in rural areas and a holistic & long term approach for the development of our territories

Load More...