• fr
  • en

Changement démographique : à quoi ressembleront les montagnes en 2050 ?

Comment la population des communautés de montagne va-t-elle évoluer jusqu’en 2050 ? Comment les groupes d’âge seront-ils répartis au cours des prochaines décennies ? Les tendances démographiques seront-elles les mêmes dans toutes les régions montagneuses ? Autant de questions auxquelles le Centre Commun de Recherche a récemment répondu dans son étude « Le Paysage Démographique des Territoires de l’UE« .

« Le vieillissement est au cœur des défis auxquels sont confrontées les zones de montagne »

Comme dans d’autres zones rurales, le vieillissement dans les régions montagneuses s’explique par d’autres défis démographiques tels que le déclin de la population, voire le dépeuplement, et la faible densité de population. Cependant, l’étude souligne également que l’altitude, le manque de services comme les transports et l’éloignement sont des facteurs supplémentaires qui, en montagne, entraînent une perte d’attractivité et donc un vieillissement de la population. Ces éléments expliquent que les zones de montagne de l’UE accueillent en moyenne une proportion plus élevée de personnes âgées que les autres territoires.

Sur la base des prévisions démographiques, l’étude prévoit que la Grèce, Chypre, la Suède et le Portugal seront à l’avenir les pays de l’UE ayant la plus forte proportion de personnes âgées dans les zones montagneuses. La transformation de certaines régions sera particulièrement difficile, comme en Slovaquie où la population de plus de 65 ans vivant dans les zones de montagne devrait presque doubler d’ici 2050 ou en Pologne, en Slovénie, en Autriche et en Espagne, où le vieillissement de la population augmentera de plus de 60 % dans les zones de montagne. Seules quelques régions de montagne devraient voir leur population âgée diminuer, comme le Sud-Est de la France, en Finlande et dans certaines parties des Balkans.

Si l’on prévoit que l’écart entre les zones montagneuses et non montagneuses se réduira à partir de 2030, les zones montagneuses seront de toute façon confrontées au vieillissement. Avec une augmentation du nombre de personnes âgées de 21% en 2011 à 30% en 2050, les zones de montagne devront développer des politiques ciblées dans les prochaines décennies afin de répondre aux besoins spécifiques des générations plus âgées.

Les jeunes générations sur le départ ?

L’étude rend également compte des évolutions prévues de la population active et des jeunes. Les tendances prévoient que la France, la Finlande et la Pologne enregistreront les plus fortes proportions d’enfants (moins de 15 ans) dans les zones montagneuses. Dans des pays comme la Slovaquie, la Pologne et la Roumanie, il est également prévu que la population active (15-64 ans) dans les zones montagneuses sera supérieure à la moyenne de l’UE.

Toutefois, si certaines zones montagneuses maintiennent une population relativement stable, la plupart des pays devraient être touchés par le déclin démographique au cours des prochaines décennies. Le déclin de la population dans les zones de montagne devrait concerner à la fois les enfants et la population en âge de travailler. Cette tendance sera particulièrement importante dans les pays du Sud (Portugal, Croatie, Grèce, Italie du Sud et Sardaigne), en Slovaquie, à la frontière entre la Slovénie et l’Autriche et dans les Carpates du Sud en Roumanie et les montagnes des Rhodopes en Bulgarie.

Comment faire face à ces défis démographiques ?

Le déclin et le vieillissement de la population affecteront globalement toutes les zones de montagne en Europe, à des degrés divers comme indiqué précédemment. Pourtant, il existe des solutions pour faire face aux changements démographiques dans nos régions.

Comme mentionné dans l’étude du Centre Commun de Recherche, le Parlement européen a adopté en 2018 une résolution sur les besoins spécifiques des zones rurales, montagneuses et éloignées, qui a souligné qu’un développement équilibré et durable dans les zones de montagne offre la possibilité de transformer les défis en opportunités avec une attention politique adéquate. En particulier, la résolution a appelé à un véritable Agenda Européen pour ces régions, en s’appuyant sur les opportunités offertes par les Villages Intelligents, l’innovation, et le tourisme pour contrebalancer les dynamiques démographiques et les contraintes naturelles. Euromontana ne peut qu’espérer que la Communication sur la Vision à Long Terme pour les Zones Rurales, attendue pour juin 2021, apportera des solutions adéquates pour surmonter ces défis.

En outre, la Silver Economie peut aider les zones montagneuses à faire face au vieillissement en fournissant des biens et des services adaptés aux personnes âgées. Comme le rappellent les auteurs de l’étude, non seulement ce secteur peut favoriser un vieillissement actif et en bonne santé dans nos régions, mais il peut aussi encourager la création d’entreprises et contribuer à attirer la population active. C’est pourquoi Euromontana participe actuellement au projet Interreg Europe SILVER SMEs, qui vise à améliorer les politiques régionales soutenant le développement de la Silver Economie dans les zones rurales et montagneuses. Découvrez dans les 3 brochures thématiques du projet SILVER SMEs comment la Silver Economie peut améliorer le logement et le bien-être des personnes âgées et comment les politiques régionales peuvent mieux soutenir ce secteur économique.

Share
24 février 2021

Euromontana sur Facebook

11 hours ago

Euromontana
#MOVING2020 is elated to announce the 2⃣ EU MAP webinar on EU Quality Schemes & the added value for #mountain #valuechains🎯#savethedate 8 November 2022 For more details 👉 www.moving-h2020.eu/event/moving-eu-map-webinar-european-quality-schemes-the-added-value-for-moun...Euromontana Università della Montagna Mountain Partnership European Network for Rural Development - ENRD Adegua Universidad de Córdoba MovingH2020 Universidad de Córdoba Highclere Consulting Vinidea James Hutton Ltd INRAE Unimol - Università degli Studi del Molise - University of Molise AREPO Forum ODT PAGE - Pisa Agricultural Economics EU Food & Farming Eurac Research Mena Group ... See MoreSee Less
View on Facebook

1 day ago

Euromontana
❗️ Subscribe to the newsletter to discover more on the project and how we fight extreme wildfires! 📩 👉We will send you news about the progress of FIRE-RES every 6 months ➡️ fire-res.eu/get-informed/newsletters/ ... See MoreSee Less
View on Facebook

6 days ago

Euromontana
First study visits for our new LIFE Shepforbio project in Parco Nazionale Foreste Casentinesi in Tuscany 🇮🇹🌱 Partners visited the mountain pastures where we will monitor the conservation status of grasslands' habitats 🔍 ... See MoreSee Less
View on Facebook

Euromontana sur Twitter

#MOVING202 is elated to announce the 2⃣ EU MAP webinar on EU Quality Schemes & the added value for #mountain #valuechains

🎯#savethedate 8 November 2022

For more details 👉 https://t.co/x7XScCF2Fg

❗️Only one week left to discover our first newsletter!

Find out about the project, learn more about the sister projects and the Living Labs 🌲

Don't forget to register ➡️ https://t.co/Ib8QIE4Ig2

#ForestFires #forestinnovation https://t.co/tlfrD6QuxO

#MountainPartnership member @Euromontana calls on mountain actors to uptake the cohesion policy funds

Read more here https://t.co/ZB4YQEIROG

#MountainsMatter #IYM2022

Today is #BiodiversityDay! 🌎 🦍 Did you know? Mountains are home to many endangered species. #MountainsMatter #IYM2022

https://t.co/mQkqrOqGcI

📄 #Call for #Abstract 1st International Conference 🦎 “Rural Youth and the New Youth Guarantee” in 🇮🇹 Brescia on 14th September 2022, a reference for all the researchers, stakeholders and professional of the #RuralYouth #EYY2022
🌐 Visit https://t.co/0XZPp9hVxF @COSTprogramme

Load More...