• fr
  • en

Cinq ans après l’adoption des ODD, où en sommes-nous?

L’Agenda 2030 pour le Développement Durable et ses 17 Objectifs de Développement Durable (ODD), ont été adoptés par l’Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 2015. Depuis lors, Eurostat analyse chaque année les progrès réalisés au niveau de l’UE pour concrétiser les ODD. Ce quatrième rapport d’Eurostat fait le point cinq ans après l’adoption des objectifs de développement durable.

 

Réduire les inégalités au sein et entre les pays

L’ODD 10 vise à réduire les inégalités. Dans l’UE, les indicateurs mesurent par exemple le revenu moyen et le risque d’exclusion sociale dans les zones urbaines et rurales.

En 2018, le pourcentage de la population rurale exposée au risque de pauvreté ou d’exclusion sociale était supérieur (23,6 %) à celui des citadins (21,4 %). Les raisons du risque de pauvreté plus élevé dans les zones rurales européennes comprennent le vieillissement de la population et l’exode rural, l’éloignement ainsi que les offres limitées d’éducation et d’emploi.

Un écart de 2,2 % subsiste entre les zones urbaines et rurales, mais il se réduit progressivement, par rapport à 2010 où la différence s’élevait à 7,8 % en raison de la plus grande pauvreté dans les régions rurales. Une différence plus importante existe cependant dans certains pays tels que la Roumanie et la Bulgarie où 45 % de la population rurale est menacée de pauvreté ou d’exclusion sociale contre 20 % dans les villes.

 

Protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres

Les zones de montagne sont très concernées par l’ODD 15, qui vise à protéger les terres et la biodiversité. Plusieurs indicateurs mesurés par Eurostat à cet égard sont encourageants, mais l’agriculture et l’urbanisation menacent toujours la biodiversité.

Dans l’UE, 43 % des zones Natura 2000 sont situées en montagne et les États Membres ayant le plus haut pourcentage de zones Natura 2000 en 2019 sont la Slovénie (38 %), la Croatie (37 %) et la Bulgarie (35 %). La couverture des zones Natura 2000 a modérément augmenté au cours des dernières années, passant de 761 240 km² en 2014 à 763 986 km² en 2019. Si les effets à long terme sont trop difficiles à prévoir, cette expansion renforce la biodiversité à court terme. La superficie des sites Natura 2000 devrait également continuer à augmenter puisque la Commission européenne a fixé l’objectif de 30 % de terres protégées dans l’UE d’ici 2030 (26 % aujourd’hui) dans la Stratégie Biodiversité de l’UE pour 2030.

Selon le rapport d’Eurostat, les types d’habitats qui montrent une tendance à la dégradation sont les tourbières, les marais et les marécages, suivis par les prairies. En raison de la dégradation des habitats, certaines espèces de prairies sont également en déclin. Les papillons – qui sont parmi les pollinisateurs de plantes les plus communs – sont un signe de santé environnementale, en particulier dans les prairies. L’indice des papillons des prairies est basé sur des données provenant de 15 États Membres, mesurant les tendances de population de 17 espèces de papillons. Entre 1990 et 2017, les populations de papillons ont diminué de 39,3 %, avec des pertes importantes pour la biodiversité des prairies. Entre 2012 et 2017, l’indice des papillons des prairies a augmenté de 2,7 %. Cette première augmentation positive est encourageante mais reste un progrès très modeste au regard de l’ampleur de la perte de biodiversité. Le rapport d’Eurostat identifie également l’intensification agricole et l’abandon des terres, en particulier dans les zones montagneuses d’Europe de l’Est et du Sud, comme des facteurs clés de la disparition des papillons des prairies.

Ces tendances encourageantes ne doivent pas occulter d’autres indicateurs, tels que les espèces d’oiseaux communs qui ne cessent de diminuer depuis les années 2000 en raison de l’intensification de l’agriculture qui entraîne une dégradation des habitats et d’une utilisation accrue de produits chimiques. Les espèces d’oiseaux des terres agricoles sont particulièrement exposées aux pertes tandis que les espèces d’oiseaux des forêts sont en progression.

Share
7 juillet 2020

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#10) This endpoint requires the 'manage_pages' or 'pages_read_user_content' permission or the 'Page Public Content Access' feature. Refer to https://developers.facebook.com/docs/apps/review/login-permissions#manage-pages and https://developers.facebook.com/docs/apps/review/feature#reference-PAGES_ACCESS for details.
Type: OAuthException
Code: 10
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

La Asociación de @Euromontana cuenta como se ha planeado la #bandaancha y la #educación en las #zonasmontañosas después de la pandemia https://t.co/eqUV6cRlN9

What is the impact of the 5 Policy Objectives of the new #cohesionpolicy for the areas with Geographic Specificities? How could we reframe territorial strategies as components of a #mountain strategy, #island strategy, SPA strategy and #coastal strategy? https://t.co/NU7gRKZZU6

🗣️Discussions on #sharedmobility often overlook #ruralareas. Can the trend be changed? If you represent a city or town in a rural area, how about joining the European Mobility Week and help to change the trend?Registrations for September 2020 are now open! https://t.co/B19buRLe8s

Join the MAMBA project for its Final web conference on the 3, 10, and 17 of September 2020, for three online sessions full of interesting stories, insightful discussions and inspiring speakers. Find out more and register here: https://t.co/gStGqwbKGg

El proyecto @MapLoup: un portal de vigilancia y análisis de los depredadores para los criadores, pastores y los ciudadanos locales. @Euromontana https://t.co/e0fM7hVVfQ

Load More...