• fr
  • en

Commander des produits locaux via les réseaux sociaux

14.07.2016

Les réseaux sociaux sont de plus en plus présents dans nos vies, mais saviez-vous qu’il est désormais possible de les utiliser pour commander des fruits et légumes locaux ? En effet, les Finlandais peuvent faire leur marché sur Facebook grâce à un réseau de volontaires appelé REKO qui utilise ce moyen pour organiser la livraison directe de produits locaux des agriculteurs aux consommateurs. 

L’origine du projet

Thomas Snellman est le coordinateur du réseau de vente directe REKO, l’idée lui est venue lors de la visite d’une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysane (AMAP) en France en 2012. Les AMAP sont des partenariats entre des producteurs locaux et des consommateurs qui mettent en place les paniers de fruits et légumes par exemple. Le concept de REKO est que les producteurs locaux utilisent des groupes Facebook pour annoncer quels produits sont à vendre et les consommateurs peuvent ensuite directement commander sur Facebook. Le but est de se libérer des intermédiaires de vente tout en créant un système de livraison efficace par lequel producteurs et consommateurs peuvent se rencontrer. REKO a été lancé en 2013 et compte déjà près de 150 initiatives partout en Finlande, soit plus de 200 000 consommateurs.

Comment ça marche ?

Les agriculteurs utilisent des groupes Facebook pour publier quels produits sont à vendre et à quel prix, puis les consommateurs commandent directement en commentant la publication du producteur. A l’origine, les clients devaient commander deux mois en avance mais Facebook a permis au système d’évoluer pour être plus flexible. Les consommateurs paient pour leur commande directement sur les lieux de livraison, généralement localisés en centre-ville pour être pratiques d’accès.

Il n’y a pas de structure administrative associée à chaque groupe REKO donc il n’y a pas de coûts administratifs associés. Les administrateurs des groupes Facebook sont des volontaires et les points de livraison sont choisis de manière stratégique afin qu’il n’y ait pas de coûts de location. Certaines grandes surfaces proposent même d’accueillir REKO gratuitement pour attirer plus de clients.

Les avantages pour les producteurs et les consommateurs

Cette organisation présente des avantages à la fois pour les producteurs et pour les consommateurs.

De plus en plus de consommateurs s’intéressent à l’origine de leur nourriture et cherchent à favoriser les circuits courts. Grâce à REKO, les consommateurs sont en contact direct avec leur producteur et peuvent échanger avec lui à propos de ses pratiques culturales. De plus, les produits sont de saison, produits localement (ce qui fait parfois ressortir des variétés locales au goût du jour) et vendus à prix réduits car il n’y a pas de coûts d’emballage, transport, publicité ni d’intermédiaires de vente.

D’autre part, le contact entre producteurs et consommateurs permet aux producteurs d’avoir un retour sur les produits et leurs méthodes. Finalement, il n’y a pas de gaspillage pour le producteur car seuls les produits commandés seront récoltés.

Cette bonne pratique est tout à fait adaptable aux zones de montagne.

Pour plus d’informations, veuillez suivre ce lien (en anglais).

Share
14 juillet 2016

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: This IP can't make requests for that application.
Type: OAuthException
Code: 190
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

« A few years ago we benefitted from support of the @EU_Commission DG REGIO to create a mapping - available online - of migrants’ integration networks at territorial level in @OECD countries » C. Charbit from @OECD_local
#AlpineRefugees #ReadingMountains

Les zones de montagne abritent environ 2⃣5⃣% de la biodiversité terrestre.
🏞️🐿️🌱🦋🌲🍓🦅

👉🏼 https://t.co/MgCp0xyric

#MountainsMatter #COP25

Mountains are home to 15% of the world's population and a quarter of the 🌏's land animals & plants. Their conservation is key for achieving #GlobalGoals.

Wednesday is International Mountain Day. https://t.co/94OWBiHD9U #MountainsMatter

M. Perlik from @CDEunibe & @simra_eu is one of the co-authors of the #AlpineRefugees book. « Hosting migrants in mountain areas is a great opportunity both for the people and the territory »
#ReadingMountains

2

« Each year K-Pax is generating 70.000€ of income, redistributed to fund initiatives for fragile women. 43 asylum seekers settled in Val Camonica and this revitalisation brought new tourists and economic activities in the area » @Euricse #AlpineRefugees

Load More...