• fr
  • en

Comment faciliter la collecte des huiles alimentaires usagées en zones de montagne

La collecte des déchets alimentaires, y compris des huiles alimentaires, reste un défi majeur pour les zones de montagne. Le projet « La Baraque à Huile » se présente comme une solution pour récolter les huiles alimentaires dans les Alpes françaises. Le projet présente l’avantage de récolter les huiles usagées dans les déchèteries qui se trouvent en altitude, répondant ainsi à la demande des habitants qui sont loin des lieux de collecte d’huile habituels et à la demande des environnementalistes de mieux valoriser les déchets usagers. 

Le manque d’huiles récoltées et la création de la Baraque

L’initiative « La Baraque à Huile » a été créée par un groupement d’entreprises, à savoir Trialp, entreprise savoyarde spécialisée dans la collecte, le traitement et la valorisation des déchets, 1 r design et Design C+B Lefebvre. Le projet souhaite combler le manque de recyclage des huiles alimentaires usagées. En effet, en France, seulement 5% des huiles alimentaires usagées sont collectées, comparé à 75% du verre. Le problème majeur est le manque de points de collecte et de déchèteries et le manque d’information concernant l’importance de recycler les huiles. Dans les zones rurales et, encore plus en zones de montagne, les points de récolte d’huiles alimentaires usagées manquent. Par conséquent, ces huiles ne sont pas récoltées et ne sont donc pas recyclées.

Le fonctionnement de la Baraque à Huile et ses objectifs

« La Baraque à Huile » propose un service gratuit, avec une solution accessible au design pratique (des contenants ‘Olibox’ de 3 litres avec une poignée qui peuvent être facilement rangés à la maison et transportés en déchèterie). Chacun peut emprunter un contenant de 3L, y stocker son huile alimentaire usagée et, une fois le contenant rempli, le rapporter dans le point de récolte le plus proche, y compris dans des déchèteries en montagne, où se trouve la « Baraque à Huile » jaune et verte.
Cette récolte a pour objectif d’augmenter les quantités d’huiles alimentaires collectées, afin qu’elles soient recyclées, et donc valorisées, et transformées en biocarburant.  Une fois collectée, l’huile est d’abord filtrée, pour enlever tous les déchets qui ne devraient pas y être. Ensuite il y a une phase de décantation afin de séparer l’eau, cette dernière est alors extraite de l’huile. A la fin de ces étapes, l’huile n’est plus un déchet mais une matière première qui sera transformée en bio-carburant. Le rendement est alors proche de 100%.

Des bénéfices pour tous

La Baraque à Huile présente des résultats à différents niveaux :

  • La personne qui se débarrasse proprement de son huile ne bouche plus ses canalisations, et ne pollue plus son jardin, elle participe donc, par son apport volontaire, à une économie circulaire et plus durable.
  • La collectivité voit son réseau d’eaux usées et sa station d’épuration soulagés d’huile figée, elle augmente aussi la part de déchets collectés et valorisés.
  • Le collecteur, lui, récupère une huile en plus grande quantité et peut enfin en maîtriser la qualité. En effet, avant, l’huile était collectée dans des fûts de 300 ou 1 000 litres où il était plus fréquent que de l’huile noire (huile de moteur) soit déversée, rendant ainsi l’ensemble de l’huile collectée impossible à valoriser en bio-carburant. Le fonctionnement de La Baraque à huile et de ses petits contenants permet un contrôle très fin par un agent spécialisé et quasiment 100% de l’huile récoltée est valorisable en bio-carburant.

Avec sa solution, « La Baraque à Huile » compte faire passer de 5 à 20 %, le taux de collecte et valorisation de ces huiles. Pour l’instant, dans la déchèterie de Crolles (Grenoble) par exemple, 35 à 45% d’huile sont collectées en plus, depuis la mise en place de La Baraque à Huile en 2017, avec une valorisation en biocarburant de 100%.

Le projet est en pleine extension. Pour l’instant, des baraques à huile ont été testées dans deux déchèteries dans le Grésivaudan (Isère) et cinq déchèteries en Savoie et dans l’Ain viennent d’être équipées. Dans les prochains mois, le groupement d’entreprises espère avoir un déploiement sur l’ensemble du territoire français, couvrant également les zones montagneuses.

En outre, le projet Baraque à Huile a reçu le Label observateur du design 2018.! Une démarche d’éco-conception qui a été appréciée par les membres du jury.

Pour plus d’informations :

Share
20 novembre 2017

Euromontana sur Facebook

2 days ago

Euromontana
Mark your calendars! 📅 On 21 February we are hosting in Brussels the final conference of our Interreg Europe project Silver SMEs!On the agenda: local and regional policies to address ageing, actions to support SMEs of the Silver Economy, the value of interregional cooperation in the face of demographic change 👵More info 👇projects2014-2020.interregeurope.eu/silversmes/events/event/5482/silver-smes-final-conference/ ... See MoreSee Less
View on Facebook

4 days ago

Euromontana
We stand for #SmartMountains for 2050! 🌄The Sila Final Declaration from the XII European Mountain Convention commits to:🔄 resilience: to socio-economic, environmental, climatic, migratory and other changes⛰ attractiveness: by offering jobs, services and a good quality of life🌱 sustainability: with good management of their natural resources and recognised ecosystem servicesFind out more about our recommendations on dedicated polices & funding, community involvement, the Rural Pact, research and innovation and cooperation between stakeholders & more 👇www.euromontana.org/en/sila-declaration-smart-mountains-making-our-territories-more-attractive-an...Cia - Agricoltori Italiani CIA-Agricoltori Italiani della Calabria Parco Nazionale della Sila Ministero delle Politiche Agricole Alimentari e Forestali ARSAC Azienda Regionale per lo Sviluppo dell'Agricoltura Calabrese G.A.L. SILA GAL Kroton HAZI Università della Montagna Asociatia RoMontana ERSAF Eurac Research GDR Terras de Pontevedra Norte Demanda Coworking Rural YESpecialists CTP EUSALP youth.shaping.EUSALP Mountain Partnership Moving - Mountain Valorisation through Interconnectedness and Green Growth ... See MoreSee Less
View on Facebook

7 days ago

Euromontana
Join us and Emblematic to discuss sustainable tourism! 🏂🔸Ski in the context of climate change🔸Stakeholders cooperation🔸Good practices📆8 Dec💻OnlineProgramme & registration 👇www.euromontana.org/en/events/sustainable-tourism-development-models-for-mountain-areas/Labex ITTEM - Innovations et transitions territoriales en montagne ... See MoreSee Less
View on Facebook

Euromontana sur Twitter

75% of Europe's #grasslands are in poor conservation status 🆘 But a change in policy or management can improve their #conservation! 🌱

More on Oreka Mendian's actions to restore the #pastures of the Basque mountains 👇
@hazifundazioa @LIFEprogramme
https://t.co/bxbP5tUKvP

🔥Yesterday FIRE-RES consortium had the opportunity to visit the sites where the two largest fires in Dutch history happened! An exciting opportunity to learn how the fire management system works in The Netherlands and the challenges for the upcoming years!🔥
#ManagingWildfires

Mark your calendars! 📅 On 21 Feb we host in Brussels @Silver_SMEs final event!

On the agenda: local & regional policies to address #ageing, actions to support #SMEs of the #SilverEconomy, the value of interregional cooperation in the face of #DemographicChange 👵

More info 👇

We stand for #SmartMountains for 2050! 🌄
🔄 resilience
⛰ attractiveness
🌱 sustainability

Find out more on the XII EMC recommendations on dedicated polices & funding, #innovation, community involvement, #cooperation & more 👇
#IYM2022 #MountainsMatter
https://t.co/bzxUgeNcfa

📆 On 1 and 2 December, the #UNIMONT team will take part in Grenoble at the international congess "Encore une transition? Les territoires de montagne face aux changements socio-environnementaux"

💻 Follow the hashtag #TransALPESgre

Find out more👉 https://t.co/SMAsMTlWLF

Load More...