• fr
  • en

Comment le projet GreenWoolf a permis de convertir les déchets de laine en engrais à haute valeur ajoutée

La laine est un sous-produit de l’élevage de moutons. Elle est divisée en laine de haute et de basse qualité, appelée laine grossière, qui n’est pas adaptée aux usages textiles. La laine restante est considérée comme un déchet inutile car elle peut être source d’infections. Le projet GreenWoolF, financé par le programme Life, a prouvé les qualités des déchets de laine et a contribué à les transformer en engrais organique.  Le projet visait à démontrer l’efficacité d’un procédé vert et durable pour convertir les déchets de laine en engrais de haute valeur, ce qui pourrait être d’une grande aide pour les fermes qui jettent des matériaux à base de laine. Le procédé est conçu pour être bon marché et sans produits chimiques, puisque ni alcalis, ni acides, ni sulfures toxiques, ni enzymes onéreuses ne sont utilisés.

1.  Contexte : Une grande production de déchets de laine

La laine grossière provenant de l’élevage ovin et de l’industrie de la boucherie en Europe est essentiellement un sous-produit sans valeur qui n’est pas utilisable pour l’application textile. Néanmoins, la tonte annuelle, nécessaire au bien-être des animaux, produit entre 1,5 et 3 kg de laine grossière par tête, ce qui représente plus de 200 000 tonnes par an dans l’UE.  Par conséquent, la laine de mauvaise qualité produit un large volume de déchets qui représente un problème environnemental, puisque la combustion de la laine est inefficace puisque la laine est auto-extinguible.
Étant donné que le règlement de la Commission européenne permet aux éleveurs d’ovins d’effectuer eux-mêmes le processus de lavage, les effluents polluants provenant du lavage de la laine n’ont peuvent pas être facilement contrôlés, ce qui entraîne des problèmes environnementaux supplémentaires.

2. GreenWoolF : La transformation des déchets de la laine en engrais

L’objectif spécifique du projet Life GreenWoolF est de démontrer que l’hydrolyse verte avec de l’eau surchauffée est un moyen efficace et rentable de convertir les déchets de laine en engrais azotés organiques ayant de bonnes propriétés d’amendement du sol. Pour ce faire, le projet a conçu, construit et testé une usine d’hydrolyse de démonstration transportable.  Le procédé de traitement GreenWoolF produit des engrais, à libération rapide ou lente, adaptés à l’agriculture biologique et à l’alimentation foliaire tout en respectant la réglementation européenne sur la stérilisation de la laine.

L’objectif global du projet GreenWoolF a été de démontrer la viabilité de la transformation de la laine usagée en engrais à l’aide de petites usines locales d’hydrolyse. De plus, tel processus réduit les coûts de transport et élimine le besoin de récurer et d’éliminer la laine grossière.

Parmi les objectifs à long terme, le projet a souhaité :

  • Réduire les déchets de laine ;
  • Exploiter les ressources renouvelables en recyclant les déchets organiques en engrais à valeur ajoutée ;
  • Convertir la laine grasse et inutilisable en un engrais d’amendement du sol efficace, un matériau vert à valeur ajoutée avec des avantages pour l’environnement et des bénéfices pour le secteur de l’élevage européen.

3. Le développement d’un modèle économiquement durable

Avec un projet pilote dans le Piémont, en Italie, le projet a démontré qu’il a un impact environnemental et socio-économique. En effet, les déchets de laine peuvent être recyclés à 100% en engrais organique grâce à un « procédé d’hydrolyse verte » sans utilisation de produits chimiques dangereux. Par conséquent, il améliore la qualité des pâturages avec des engrais inoffensifs et précieux, réduisant ainsi l’utilisation d’engrais synthétiques.  En outre, le projet a permis de mettre au point un modèle de gestion économiquement viable qui tient compte de la population ovine et de la répartition de la densité dans la région du Piémont afin d’optimiser la taille de la plante et la valeur ajoutée de l’engrais produit.

Jusqu’à présent, les principaux résultats du projet incluent :

  • Une petite démonstration pour le traitement de 10 kg de laine brute construite et placée sur une camionnette pour des événements de démonstration et des expositions ; et
  • Une grande usine de démonstration pour le traitement de 100 Kg de laine brute conçue et construite pour la production pilote.

Pour plus d’informations sur le projet GreenWoolf, visitez : www.life-greenwoolf.eu    

Share
4 mai 2018

Euromontana sur Facebook

5 days ago

Euromontana

Comment répondre aux enjeux de la montagne ? Le Président d’Euromontana , Juanan Gutierrez a participé au congrès du SESAME à Marrakech, afin de présenter le potentiel économique et socio-culturel de la montagne et les moyens de sa valorisation. ... See MoreSee Less

View on Facebook

5 days ago

Euromontana
View on Facebook

2 weeks ago

Euromontana

During the EU Week of Regions & Cities in Brussels, Euromontana's Director presented our opinion on the new legislative proposals for Cohesion Policy.
#EURegionsWeek .
Find out about Euromontana's opinion here: www.euromontana.org/en/cohesion-policy-should-not-forget-territorial-cohesion-meps-and-the-counci...
... See MoreSee Less

View on Facebook

2 weeks ago

Euromontana

Cultural heritage: an asset rooted in the territory synonymous with attractiveness and the future for our mountains !
Read Euromontana's press release #MountainsHeritage

www.euromontana.org/en/cultural-heritage-an-asset-rooted-in-the-territory-synonymous-with-attract...
... See MoreSee Less

View on Facebook

Euromontana sur Twitter

#AlpFoodwayUNESCO The news about Alpine food heritage seeking UNESCO recognition is being spread also by the Swiss press! https://t.co/PpqwG5ldO5

A Stakeholder’s Governance Committee has been implemented in the Bentael Nature Reserve (BNR) located in Mount Lebanon, one of the oldest nature reserves in
Lebanon. Find out more about this social innovation in our latest brochure 👇
https://t.co/61YRWfpq1D

Euromontana is this week in Spoleto, Umbria attending the @EIPAGRI_SP seminar: from Operational Groups to impact #OGstoimpact #EIPAgri

2

Comment répondre aux enjeux de la montagne ? Le Président d’@Euromontana , Juanan Gutierrez a participé au congrès du SESAME à Marrakech, afin de présenter le potentiel économique et socio-culturel de la montagne et les moyens de sa valorisation.

4
Load More...