• fr
  • en

« Comment rendre les zones rurales plus attrayantes pour les jeunes ? » Retour du 2ème atelier sur l’Inclusion Sociale du REDR

Le 3 mai 2018, le REDR a organisé son deuxième atelier sur l’inclusion sociale axé sur l’attractivité des zones rurales pour les jeunes.  L’atelier avait pour but de discuter la manière d’améliorer l’attractivité des zones rurales pour les jeunes par le biais d’échanges sur les pratiques innovantes et inspirantes, notamment sur l’esprit d’entreprise des jeunes, les liens entre les zones rurales et urbaines, la communication et la numérisation. En outre, l’événement s’est concentré sur les outils politiques appropriés et a exploré les moyens de créer des opportunités d’emploi et des services pour les jeunes ruraux.

L’atelier a commencé par la présentation de la situation actuelle en Europe pour les jeunes ruraux. Alors que la population totale de l’UE a légèrement augmenté, la population rurale a continué à diminuer au fil des ans, y compris pour les 15-35 ans. De nombreux jeunes vivant dans les zones rurales européennes ont tendance à quitter leur petite ville ou leur village pour aller étudier et travailler dans les banlieues, les villes, mais aussi à l’étranger. Cependant, les jeunes ruraux croient fermement et reconnaissent les forces de leurs zones rurales, comme l’explique Pia Winsten, de Rural Youth Europe.

Pour illustrer le désir des jeunes de revitaliser les zones rurales, sept jeunes vivant en zone rurale en Europe, âgés de 18 à 28 ans, ont présenté leurs histoires, associations ou projets inspirants dans lesquels ils sont impliqués. Leur objectif était de montrer que les jeunes peuvent être des initiateurs de l’attractivité des zones rurales, en attirant de jeunes talents dans les zones rurales ou en dirigeant des projets dans leurs zones rurales. L’une des initiatives présentées était « Baba Residence : la jeunesse urbaine dans les zones rurales », un projet qui réunit des jeunes des villes avec des villageois âgés qui vivent dans des villages de montagne éloignés en Bulgarie. Les participants de Baba Residence ont l’occasion d’échanger et de partager leurs idées pour le développement et l’attractivité des zones reculées dans lesquelles ils vont vivre pendant un mois. Baba Residence est aussi un exemple d’innovation sociale, présenté dans la base de données du projet SIMRA (Innovation Sociale dans les Zones Rurales et Marginalisées). Cet exemple et d’autres exemples sur la façon dont l’innovation sociale peut fournir des services ruraux se trouvent dans cette brochure SIMRA sur les services ruraux.

Dans l’après-midi, au cours des différents ateliers, les participants ont pu discuter et échanger entre eux afin d’identifier les facteurs de succès des initiatives des jeunes et leur transférabilité à d’autres domaines.

Les facteurs de succès identifiés par les participants comprenaient :

  • La combinaison d’une bonne connectivité et de la fourniture d’outils numériques depuis l’école pour former les jeunes à utiliser les outils numériques, comme les médias sociaux, de la bonne façon.
  • Le programme de financement de l’UE, tel qu’Erasmus+, qui aide à préserver la jeunesse rurale dans leur région.
  • L’amélioration de l’image rurale et l’échange de connaissances entre les générations et entre les zones urbaines et rurales.

Parmi les facteurs de transférabilité ont été mentionnés les médias sociaux, la mise en réseau, le fonds de l’UE et la prise en compte de l’opinion des populations locales.

En outre, l’événement a permis de discuter d’outils et de pratiques politiques spécifiques dans le but d’élaborer des recommandations pour les politiques futures. Peter Toth, du point de contact ENRD (le REDR), a expliqué que les jeunes des zones rurales peuvent bénéficier de différentes mesures de l’UE, notamment : le paiement aux jeunes agriculteurs dans le cadre du premier pilier de la PAC ou les mesures en faveur des jeunes agriculteurs et le soutien à la création d’entreprises dans le cadre du deuxième pilier de la PAC, « l’Initiative pour l’emploi des jeunes », le nouveau Corps européen de solidarité, Eurodyssée (Erasmus+). D’autres programmes de financement tels que le Fonds social européen, Erasmus+ et les programmes Interreg peuvent également soutenir les jeunes dans les zones rurales, même s’ils ne sont pas les premiers groupes cibles (pour plus de détails, voir sa présentation ici).

Pour plus d’informations sur l’événement, l’ordre du jour et les présentations, visitez le site web du REDR ici.

Share
4 juillet 2018

Euromontana sur Facebook

13 hours ago

Euromontana

Windy K. Moe est une agricultrice de montagne ainsi que la personne responsable de la communication pour l'institut de recherche østlandsforskning / de l'Est de la Norvège, l'un des membres d'Euromontana. Dans cette interview, nous allons en apprendre plus sur la façon dont elle utilise les médias sociaux pour vendre ses framboises.

Cliquez ici pour lire l'interview complète ⬇️
www.euromontana.org/wp-content/uploads/2018/12/2018-12-11-Windy-GP-FR.pdf
... See MoreSee Less

View on Facebook

5 days ago

Euromontana

NEW INTERNSHIP OPPORTUNITY
We are hiring an intern to carry out a study on the sustainable management of pastoralism across Europe, starting in March 2019. Apply before 13/01/2019!
To find out more about the profile we are looking for, the internship conditions and the recruitment process, follow this link ⬇️
www.euromontana.org/wp-content/uploads/2018/12/2019_Euromontana_Profile_Pastoralism-internship.pdf
... See MoreSee Less

View on Facebook

5 days ago

Euromontana

The project PlurAlps aims to develop and promote a welcoming culture and to increase the territorial attractiveness and social cohesion of Alpine areas through innovative services and practices for the integration of migrants.
In Mals/I one of the action fields was: supporting labour market integration of newcomers and asylum seekers through a jobcoach. 👍

www.alpine-space.eu/projects/pluralps/en/news-events/news/news-overview
Photo: © Caritas Diözese Bozen-Brixen
... See MoreSee Less

View on Facebook

1 week ago

Euromontana

Happy International Mountain Day! #MountainsMatter ... See MoreSee Less

View on Facebook

Euromontana sur Twitter

Windy K. Moe is a mountain farmer & the person in charge of communication for @ostforsk, one of Euromontana’s members. In this interview, we will learn more about how she uses social media to sell her raspberries.

Click here to read the full interview ⬇️
https://t.co/nwkSZvZdf3

2

We are hiring an #intern to carry out a study on the sustainable management of #pastoralism across Europe, starting in March 2019.
Apply before 13/01/2019!
To find out more about the internship, follow this link ⬇️
https://t.co/92YoaCnI9p

We are hiring an #intern to carry out a study on the sustainable management of #pastoralism across Europe, starting in March 2019.
Apply before 13/01/2019!
To find out more about the internship, follow this link ⬇️
https://t.co/92YoaCnI9p

#SilverSMEs has published its first newsletter! Read it here ⬇️
https://t.co/dJeNUUmlKS

It's very easy to sign the #AlpFoodwayUNESCO Petition for the nomination of #AlpineFoodHeritage for the #UNESCO Representative list of the #IntangibleCulturalHeritage of Humanity.
Support this multinational nomination by signing on https://t.co/KrYEIk05ba and share it!

Load More...