• fr
  • en

Connecter les zones rurales et urbaines : la voie à suivre pour la cohésion territoriale

Dans le cadre de la Semaine européenne des régions et des villes 2018, le Diputacio de Barcelona, la région de Grande-Pologne, la ville de Copenhague, la ville de Malmö et la région de Hanovre ont organisé conjointement un atelier sur « Connecter les zones rurales et urbaines : la voie vers la cohésion territoriale« .

Le débat visait à montrer comment les collectivités locales et régionales mettent en œuvre des solutions intelligentes pour relier les zones rurales et urbaines, les communautés rurales et urbaines, à travers une gouvernance intégrée et une planification territoriale, basée sur de larges partenariats et utilisant des outils innovants. Au cours de l’atelier, de nombreux exemples ont été présentés, dont le projet « Greater Copenhagen« , présenté par Anette Prilow, la Coordination du Grand Copenhague, et Ola Yndeheim, Chef de l’Unité des relations extérieures de la Ville de Malmö (Suède).

« Greater Copenhagen » (« Grand Copenhagen », en français) est un projet qui comprend 2 pays (l’est du Danemark et le sud de la Suède), 3 régions et 79 municipalités (à la fois des zones rurales et urbaines). La coopération a débuté il y a 4 ans et atteint aujourd’hui 4 millions d’habitants. L’objectif principal du projet était de créer des liens entre ces 79 municipalités et de renforcer l’attractivité du territoire pour les talents et les entreprises.

Le principal problème auquel les régions sont confrontées est celui de la disponibilité des emplois. La plupart des activités économiques ont toujours été centralisées à Copenhague, si bien que de nombreuses personnes vivant dans les zones rurales ont été contraintes de s’installer dans la capitale. L’un des plus grands défis du projet a été de s’assurer que les infrastructures soient bonnes et efficaces pour communiquer et travailler ensemble, y compris au-delà des frontières. Par exemple, le projet a permis de construire un pont qui relie la Suède au Danemark et les transports publics ont été améliorés afin que toute personne vivant dans le Grand Copenhague puisse se déplacer depuis et vers la ville de Copenhague en une heure maximum. Cela a permis d’améliorer les relations et les possibilités d’emploi pour de nombreuses personnes, par exemple pour celles qui vivent dans des municipalités rurales et qui veulent travailler dans la grande ville. Mais cela a également permis de créer des échanges et une meilleure communication entre les municipalités.

Le projet profite à la fois aux habitants des zones urbaines et aux habitants des zones rurales. En effet, la coopération a contribué à développer le tourisme, les infrastructures à large bande et à promouvoir l’alimentation locale.

* Tourisme : Le  » Greater Copenhagen » a amélioré l’offre touristique en proposant des activités plus loin que Copenhague – qui a été le pôle principal pour les touristes visitant le Danemark – et il donne ainsi l’opportunité de visiter maintenant toute la région. Le nombre de visiteurs a également augmenté dans les zones rurales, par exemple.

Infrastructures à haut débit :  Le fait d’être aussi grand que 4 millions d’habitants a donné plus de pouvoir pour convaincre la société de haut débit d’installer le haut débit dans la partie sud du Danemark, ce qui n’était pas vraiment considéré comme avantageux par les sociétés de haut débit. Les collectivités locales ont réussi à demander l’Internet à haut débit dans toute la zone couverte par le « Greater Copenhagen » car il est essentiel pour les citoyens et les entreprises d’avoir l’Internet.

Nourriture locale : La plus grande partie de la nourriture est produite dans les municipalités rurales, c’est pourquoi une campagne a été lancée afin de promouvoir la nourriture locale et de s’assurer que les restaurants et les magasins dans les zones urbaines proposent la nourriture locale. Aujourd’hui, la nourriture locale est utilisée dans les restaurants gastronomiques de la capitale du Danemark et a été beaucoup valorisée.

De plus, ce projet a permis d’avoir beaucoup plus de pouvoir politique, explique Annette Prilow. « Dans la pratique, nous nous concentrons principalement sur le marketing international. Nous nous considérons comme une seule marque. Ce n’est ni une région urbaine ni une région rurale, mais nous tous ensemble », a déclaré Mme Prilow lors de l’atelier.

Cet exemple est intéressant pour Euromontana et ses membres car il montre comment renforcer les liens et les connexions entre les municipalités et les communautés urbaines et rurales et comment ces connexions peuvent aider à mieux développer les activités économiques dans une région entière. Cependant, Euromontana suggère de prêter attention aux déséquilibres entre les zones urbaines et rurales. En effet, de telles initiatives devraient également se concentrer sur le développement des activités économiques dans les zones rurales afin de renforcer l’attractivité de ces zones.

Pour conclure le débat, Guido Castellano, chef adjoint de l’unité Conception et cohérence du développement rural à la DG Agri, a souligné qu’il est clair que « les zones rurales sont considérées comme un grand contributeur économique aux zones urbaines », et lorsqu’il s’agit de relier les deux zones dans les politiques rurales, « nous devons reconnaître le potentiel des zones rurales, ce qui signifie les considérer comme innovantes, inclusives et durables » et « ce potentiel doit se refléter dans toutes les politiques ».

Share
22 octobre 2018

Euromontana sur Facebook

5 days ago

ERSAF
Euromontana offre un #tirocinio su comunicazione e progetti europei da marzo 2022. Domanda da inviare entro il 3 gennaio 2022!➡️Internship offer⬅️Join our team for 6 months and work with us on communication and European projects 🇪🇺 We offer the possibility to get experience in a European organisation from March 2022⚠️Application to be sent before 03 January 2022Conditions and internship offer here ⤵www.euromontana.org/en/internship-opportunity-communication-from-march-2022/ ... See MoreSee Less
View on Facebook

Euromontana sur Twitter

El proyecto #Montana174 de @Euromontana pretende dar a conocer las posibilidades que la Política de Cohesión ofrece a las áreas de montaña. Puedes colaborar completando la encuesta contando tus experiencias: https://t.co/N70dqerAHV https://t.co/JEDzTGirXB

More than 75% of the #grasslands in the EU have unfavorable conservation status 💔. How can we improve their environmental #conservation and socio-economic challenges? The @LIFEprogramme OREKA MEDIAN identifies 31 practices & recommendations for #science📌https://t.co/ViZ6pS3EpW

📣 Tell us about territorial cohesion in your region!

Are the Operational Programmes of the 🇪🇺 #CohesionPolicy finalised in your country? Do they include measures for #MountainAareas?

👉Then tell us more & take 5 minutes to answer #Montana174's call ⤵
https://t.co/fEIN38BEkv

What was the extent of the damage caused by #ForestFires last year? What are the consequences in the mountains? 🔥 Find the answer in the latest JRC report!

💡 In December starts the new Euromontana H2020 project on extreme #wildfires!
https://t.co/4pfSEFFTZB

➡️Internship offer⬅️

Join our team for 6 months and work with us on communication and European projects 🇪🇺 We offer the possibility to get experience in a European organisation from March 2022

⚠️Apply by 03/01/2022
Conditions and internship offer here ⤵
https://t.co/tdTScrzPee

Load More...