• fr
  • en

Interview du mois: rencontre avec George Alexakis, de la Région de Crète (Grèce)

La région de Crète est la plus grande île de Grèce et la cinquième du bassin méditerranéen. Les hautes chaînes de montagne sont une caractéristique essentielle de la région, qui doit faire face aux spécificités de sa situation à la fois montagneuse et insulaire. George Alexakis est Vice-Gouverneur de Crète pour les affaires européennes et internationales et représentant de la Crète au sein d’Euromontana. Compte tenu des spécificités de la Crète, il est également Vice-Président de la CRPM – la Conférence des Régions Périphériques et Maritimes d’Europe. Nous l’avons rencontré ce mois-ci pour mieux comprendre les défis particuliers auxquels la région crétoise est confrontée.

 

Euromontana : Pouvez-vous présenter les missions de la région de Crète ainsi que ses spécificités ?

George Alexakis: « La région de Crète est située sur la plus grande et la plus peuplée des îles de Grèce. Avec un littoral de 1.000 km et des montagnes atteignant jusqu’à 2.500 mètres d’altitude, la Crète a la particularité de combiner les identités insulaire et montagneuse.

Notre mission est de construire des politiques régionales et d’adapter les politiques européennes au niveau régional avec une gouvernance multiniveaux, impliquant les municipalités, les citoyens, les acteurs régionaux et nationaux ainsi que les institutions et réseaux européens. Pour cela, notre représentation active à Bruxelles est d’un grand soutien pour connecter la région avec les décideurs politiques et les réseaux européens. »

 

A quels types de défis est confrontée la Crète ?

« La Crète vit principalement des services, du tourisme et de l’agriculture, avec des fermes familiales. Il est essentiel d’encourager les liens entre ces principaux secteurs. Nous devons affiner notre compréhension des dynamiques internes de l’île, pour mieux appréhender les difficultés des familles rurales, l’intégration des agriculteurs sur le marché et l’évolution entre villes crétoises, zones côtières touristiques et zones rurales.

Il est essentiel de redoubler d’efforts dans les stratégies encourageant les synergies entre le secteur agricole et d’autres activités économiques comme le tourisme. Ensemble, ils peuvent promouvoir le patrimoine économique, historique, social et culturel de la Crète.

La recherche et l’innovation sont également un élément clé pour le développement durable de la Crète et pour cultiver un fort esprit d’entreprise sur l’île. Les projets peuvent aider à développer l’agritourisme dans la région, comme activité touristique plus durable. »

 

Quels types de projets contribuent actuellement au développement durable de la Crète ?

« Nous faisons partie d’un grand nombre de projets liés notamment à l’environnement, aux aires protégées, au changement climatique, à l’énergie, à l’agriculture et aux questions sociales.

Nous sommes partenaires d’EMbleMatic « Montagnes emblématiques méditerranéennes comme destinations côtières d’excellence », financé par le programme Interreg MED. L’objectif est de créer et tester une nouvelle offre de tourisme durable – pour les 9 montagnes constituant le réseau des Montagnes Emblématiques de la Méditerranée (MEM) – en créant un éco-itinéraire pour chacune d’entre elles.

La région de Crète est également partenaire du projet Interreg-ADRION IMPRECO qui vise à définir des stratégies communes et pratiques exemplaires pour améliorer la protection transnationale de l’intégrité des écosystèmes et des services écosystémiques ».

 

Quelle est la plus-value du réseau Euromontana pour la région de Crète ?

« En tant que région, nous sommes très intéressés par les partenariats multidisciplinaires pour collaborer avec les autorités régionales et locales, les organisations rurales et agricoles, les associations environnementales et forestières, ainsi que les instituts de recherche. Nous partageons une vision commune avec Euromontana et la volonté d’améliorer la qualité de vie des communautés de montagne et de promouvoir le développement durable en montagne. Ce partenariat peut aider la région de Crète à trouver des alternatives pour rééquilibrer les flux touristiques et promouvoir des activités touristiques plus responsables, ainsi que pour renforcer les liens entre nos zones urbaines et rurales. Euromontana est également d’un grand soutien pour la mise en œuvre de la PAC et de la Politique de Cohésion, essentielles pour les zones de montagne. Enfin, l’innovation est un élément clé du réseau et l’association encourage les nouvelles collaborations et projets intéressants. »

Télécharger l’interview intégrale de George Alexakis en format PDF.

Share
11 février 2020

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating application. Application has been deleted.
Type: OAuthException
Code: 190
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

« My view is that #CAP Pilar 2 is the one offering more opportunities to increase rural communities well-being but it’s still Pilar 1 holding all the cards »

« I encourage you all, policy makers and researchers working on #socialinnovation, to engage will local communities to understand the rural connections & the crucial role of the third sector for the well-being of rural communities » Bill Slee concludes @simra_eu final training

Start of @simra_eu final conference day 2 with trainings on policy, evaluation and implementation of innovation actions!
#socialinnovation

4

« @simra_eu succeeded in creating knowledge on #socialinnovation which can be used both by policy makers and people on the ground in rural areas » @alex_rouby from DG AGRI

« Behind the #SmartVillages concept there are people. The concept together with #socialinnovation can increase the well-being of rural communities » @Franc_Bogovic at @simra_eu final conference

Load More...