• fr
  • en

Interview du mois: rencontre avec le Professeur Radu Rey, Sénateur d’Euromontana

Professeur d’université et chercheur, le Professeur Radu Rey a joué un rôle majeur dans l’élaboration des politiques relatives aux zones de montagne en Roumanie et en Europe. Il a fondé en 1989 la Commission Roumaine des Zones de Montagne – première organisation roumaine dédiée au développement des montagnes et à la protection des populations et de l’agriculture de montagne. Il a soutenu la création du CEFIDEC, le Centre de Formation et d’Innovation pour le Développement dans les Carpates, la première école d’agriculture axée sur les montagnes et a créé CE-MONT, le Centre pour l’économie de la montagne, à Vatra Dornei.

Radu Rey occupe le poste de Vice-Président d’Euromontana de 1996 à 2004 et devient ensuite Sénateur de l’association tout en continuant à défendre les produits de montagne et l’agrotourisme en Roumanie, en Europe et à la FAO. En 2018, il est le principal auteur de la ‘Loi Montagne’ roumaine, qui fournit un cadre politique spécifique pour le développement durable des zones de montagne en Roumanie.

 

Euromontana : Après l’adoption de la Loi Montagne en Roumanie en 2018 et la création des Comités de Massif en 2019, quelles sont les prochaines étapes nécessaires pour soutenir le développement durable des montagnes roumaines ?

Radu Rey : « J’ai contribué à plus de 80 % de la Loi Montagne en Roumanie. 2019 a été un changement politique majeur pour la Roumanie, avec l’arrivée au pouvoir de nouvelles personnes, qui n’étaient pas nécessairement conscientes des besoins spécifiques et des problèmes socio-économiques en zones de montagne. Pourtant, tous les partis politiques ont voté à l’unanimité pour la « Loi Montagne ». Maintenant, ce dont nous avons besoin, c’est d’appliquer toutes les dispositions de cette loi pour la rendre efficace.

Mais il y a aussi beaucoup à faire pour sensibiliser les gens à la situation spécifique de la Roumanie, et des autres pays montagneux d’Europe de l’Est, trop laissés pour compte. Les spécialistes et les acteurs politiques n’ont pas conscience des graves problèmes qui se posent dans les zones montagneuses roumaines. Nous courons le risque de détruire une grande économie qui produit des aliments de qualité sur les terres les moins productives, pour environ 6 millions de personnes en Roumanie (mais aussi dans d’autres pays émergents de l’UE et des Balkans occidentaux). Le dépeuplement, par exemple, est un problème grave dans nos montagnes : les jeunes agriculteurs de montagne, qui ne peuvent être remplacés par des habitants des villes ou des agriculteurs des plaines, partent et les agriculteurs restants sont pour la plupart âgés ».

 

Comment le renouvellement des générations pourrait-il être traité efficacement en Roumanie ?

« La nouvelle PAC, par le biais des Plans Stratégiques Nationaux, devrait utiliser les caractéristiques uniques de la Roumanie pour sauvegarder les économies agroalimentaires de montagne des Carpates. La Commission européenne doit s’assurer que la Roumanie présente un Plan Stratégique National 2021-2027 qui comprenne des mesures de soutien efficaces et concrètes pour les petites et moyennes exploitations agricoles des zones de montagne !

Une autre possibilité réside dans les paiements de la PAC. La principale forme de paiement au titre de la PAC devrait devenir des paiements ‘par tête d’animal’, avec une réduction progressive des ‘paiements à la surface’ ».

 

Quelle serait votre vision prospective de l’agriculture de montagne à l’horizon 2050 ?

« Il sera possible de sauver l’économie de montagne – qui produit des aliments de haute qualité et des produits de niche – de pertes irrécupérables avec une volonté politique et la mise en œuvre des éléments susmentionnés.

Mais la situation en Roumanie diffère de celle de l’Europe occidentale. Notre économie agroalimentaire est en danger imminent en raison d’un important abandon de terres et de la perte de traditions pluriséculaires, qui reposent désormais entre les mains des agriculteurs de montagne, les ‘derniers Mohicans’. Si la mention de qualité ‘produit de montagne’ constitue une opportunité supplémentaire de développement pour les pays occidentaux, en Roumanie elle est plus qu’indispensable pour sauvegarder l’agriculture.

La méthode est simple : soutenir la viabilité des petits agriculteurs pour stabiliser leur place sur le marché et l’agroéconomie de montagne. Promouvoir des aliments protéinés de haute qualité (obtenus avec une productivité initiale des terres plus faible mais avec un effort humain beaucoup plus important que dans d’autres régions), dépendant des engrais organiques et de fourrages de qualité, avec des ruminants appartenant à des petits et moyens agriculteurs, aux traditions séculaires. Les méthodes capitalistes sauvages sont destructrices dans l’économie agroalimentaire de montagne.

 

Pour en savoir plus sur la vision du Professeur Radu Rey sur l’agriculture de montagne en Roumanie et en Europe et son analyse de la feuille de route de la Commission européenne, lire l’interview complète en PDF.

Share
29 avril 2020

Euromontana sur Facebook

5 days ago

Euromontana
👩‍🦳If your area is also facing ageing, check out our Silver SMEs project!8️⃣ rural and mountainous territories cooperate to support the development of the Silver Economy and improve services for older adults in our villages! 🤝Get inspiration from the measures developed in our partner regions 👇Don't miss our next newsletter! 📩In next week's edition 🆕🔹Discover the Action Plans of our partners Sodebur and Cork Institute of Technology and see how they support the Silver Economy in rural areas🔹Get to know Silver Eco entrepreneurs and initiatives in the Province of Burgos🔹See the next events not to be missedSign up to receive our newsletter! ⤵️interregeurope.us18.list-manage.com/subscribe?u=a5f9d6a3d0d878d4e60c05bfd&id=0aeedf8eb8Euromontana Programas.UE - DPT Region Dalarna Comunidade Intermunicipal do Ave SOČAsnik EmprendeRural PEBUR 15-20 Agencja Rozwoju Regionalnego S.A. w Zielonej Górze ... See MoreSee Less
View on Facebook

6 days ago

Euromontana
Want to learn more on Cohesion Policy in mountain areas? 🔜 The next Montana174 newsletter will be out next week! 🌄Find out in this edition: 👉How to use Cohesion Policy funds to boost mountains' attractiveness👉How these funds can support employment in mountain areas👉The demands of Slovenian and Croatian citizens for a better use of the toolsSign up to receive the newsletter ⤵️ Available in 6 languages 🇬🇧 🇫🇷 🇪🇸 🇮🇹 🇸🇮 🇭🇷docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdZE-AmmFzRlke8UmTUqgpxeSN0r9L7jhrq-286zpnbD8vEpg/viewformEurope Direct Isère Savoie ERSAF PINS Skrad RRA Podravje - Maribor Programas.UE - DPT Europe in my region ... See MoreSee Less
View on Facebook

Euromontana sur Twitter

The #RuralDevelopment pillar of the #CAP does not deliver enough on economic diversification❗️

Euromontana calls for more efforts to make #RuralAreas more attractive and create diversified jobs in the mountains, beyond agriculture & tourism👩‍💼
https://t.co/Qqb87HQS9i

👩‍🦳If your area is also facing #ageing, check out our @Silver_SMEs project!

8️⃣ rural and mountainous territories cooperate to support the development of the #SilverEconomy and improve services for #OlderAdults in our villages! 🤝

Take inspiration from our partner regions 👇

The next #Montana174 newsletter will be out next week!🌄

Find out
👉How to use #CohesionPolicy to boost mountains' attractiveness
👉How to support #employment in mountains
👉Demands of Slovenian and Croatian citizens

Available in 🇬🇧🇫🇷🇪🇸🇮🇹 🇸🇮🇭🇷
Sign up ⤵️
https://t.co/euAcn5V4ap

Event report🆕

Main messages from last week's event on #BrainDrain with @IntergroupRUMRA & MEP @HannesHeide
👉Mountains lack diversified & qualified jobs
👉Culture plays a role in attractiveness
👉The 🇪🇺 #NewEuropeanBauhaus can improve quality of life

https://t.co/8cWW1R9236

4

Giovani, vita in montagna e opportuintà date dall'Ue. Il bello di punti di vista critici: da non perdere gli spunti dati da Carla Lostrangio di @Euromontana , di @FilBarbera e @fmartino_obc https://t.co/wwGLcRizKb #Work4Future

Load More...