• fr
  • en

Interview du mois: Rencontre avec Michele Talo du Centro Consorzi de Belluno (Italie)

Le « Centro Consorzi » de Belluno est un consortium dont les membres sont des entreprises. Il s’agit d’un organisme de formation accrédité par la Région Vénétie, en Italie, qui travaille à promouvoir la formation tout au long de la vie professionnelle de la personne, en accordant une attention particulière aux jeunes à travers des projets de formation professionnelle dans les domaines du bois, de l’esthétique, de l’électricité et de la restauration du patrimoine culturel. Centro Consorzi de Belluno a rejoint Euromontana en 2015. Nous avons rencontré Michele Talo, directeur du Centro Consorzi di Belluno pour en savoir davantage sur leurs activités et leur intérêt à faire partie du réseau Euromontana.

Euromontana : Quels sont les projets du Centro Consorzi di Belluno liés à la montagne ?
Michele: « Belluno est une province de montagne de la Vénétie, dans le nord de l’Italie, donc tout ce que nous faisons est, d’une certaine manière, lié à la montagne. Premièrement, nous nous concentrons sur le bois. L’un des consortiums est le Consorzio legno Veneto (Consortium du bois de la Vénétie, en français), qui veut mener le secteur du bois vers une propension à la transformation du bois comme chaîne d’approvisionnement. Nous faisons également partie d’un réseau innovateur appelé la forêt d’Oro Veneto. Deuxièmement, nous travaillons à promouvoir les produits locaux. Par exemple, nous avons créé une association pour essayer de récupérer des espaces physiques pour la transformation et la vente de produits locaux. Nous avons également un consortium qui regroupe des entreprises agricoles et sylvicoles pour fournir leur assistance, en particulier dans les pratiques agricoles. En outre, nous avons des projets avec diverses universités et autorités locales concernant la protection des espèces ovines locales et des produits typiques connexes (principalement la viande et la laine). Donc, en gros, tout ce que nous faisons est lié aux zones de montagne. »

Quels sont les plus grands défis sur lesquels vous travaillez pour les montagnes de la province de Belluno ?
« Ce qui est vraiment important, c’est de garder l’attractivité de nos territoires car les jeunes sont confrontés aux problèmes de dépeuplement en montagne. Pour répondre à ce problème de dépeuplement, nous avons créé, avec l’aide d’une entreprise locale, le Fablab Belluno, un lieu de rencontre pour les jeunes afin de développer leurs idées et échanger leurs connaissances. Mais il y a aussi un aspect important de l’attrait de la montagne qui est lié à la qualité et à l’artisanat. Nous travaillons à la promotion de la petite agriculture locale. Leur réalité inclut aussi l’isolement et les distances. »

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Euromontana ?
« Nous avons rejoint Euromontana en 2015 parce qu’il n’y avait pas de membres venant de notre région, la Vénétie, et nous avons donc reconnu la nécessité et l’importance de rejoindre un réseau européen afin de pouvoir partager nos connaissances. Nous voulions aussi partager et obtenir de bonnes pratiques sur la façon de surmonter les problèmes auxquels sont confrontées les provinces de montagne comme Belluno. Lorsque nous avons rencontré les membres d’Euromontana, nous nous sommes rendu compte que les problèmes auxquels nous sommes confrontés sont assez similaires à de nombreuses questions discutées par les membres d’Euromontana. Être ensemble est très utile. C’est formidable de pouvoir échanger des idées et des pratiques pour trouver ensemble des solutions potentielles. »

Participez-vous à un projet européen ?
« Nous sommes actuellement chef de file d’un projet appelé « Chaîne Al.l. Mouton », du PEI-AGRI, pour la protection de deux races ovines locales, et nous avons préparé un projet territorial appelé P.i.a.v.e. (Landscape Identity Welcoming Travel Experience) pour créer un pack touristique le long du fleuve Piave. Nous serions très intéressés à rejoindre d’autres projets européens et nous serions heureux de rencontrer les membres d’Euromontana à cet égard. »

     Pour télécharger l’interview, cliquez ici

Share
10 octobre 2018

Euromontana sur Facebook

6 days ago

Euromontana

FINAL COUNTDOWN 😱
From Monday and until yesterday, we have been very busy attending our 3rd General Assembly. We have been working very hard during these three years and we are very excited for our last year of project. We will keep you updated!🙃
... See MoreSee Less

View on Facebook

Euromontana sur Twitter

La #transhumance 🐑🐄 au patrimoine mondial de l'UNESCO ?
La France pourrait s'associer à la démarche, engagée par l'Italie, l'Autriche et la Grèce https://t.co/JJAAhIINQL

⏳10 days left to apply!
You are a region, municipality or are managing a community led project? Your initiative aims at improving high-speed network in mountainous areas?
➡️ Apply to the European #Broadband awards ⬅️
https://t.co/hPxSZnFy9X

What are the new rules in State aid changing for #pastoralism? 🐑🐑
Compensation rates of indirect costs and prevention measures linked to large carnivores were revised by the European Commission. See how in our analysis 👇
https://t.co/gKV6MCTStp

Start your week in a bright mood - check out the programme of the ENRD #bioeconomy seminar 🗓️ 3 July, Brussels! Programme & registrations 👉https://t.co/SyexVjNdMH
@biovoices @NetworkRosewood @bloom_EU @zikaele @p_stavreva @_CEJA_

We are today at @mbs_2019 in Tarbes, where our President intervenes on mountains resilience in the face of #ClimateChange !

Load More...