• fr
  • en

La nouvelle Stratégie européenne pour la Mobilité : des annonces mitigées pour les populations de montagne

Le « Green Deal » européen prévoit une réduction de 90 % des émissions de gaz à effet de serre provenant des transports, afin que l’UE devienne une économie neutre sur le plan climatique d’ici 2050. Pour atteindre cet objectif, la Commission européenne a publié en décembre 2020 sa Stratégie pour une Mobilité Durable et Intelligente. Cette Stratégie vise à rendre les transports européens plus écologiques en réduisant la dépendance aux combustibles fossiles, en augmentant le nombre de véhicules à émissions zéro en service, en doublant le nombre de trains à grande vitesse d’ici 2030 et le fret ferroviaire d’ici 2050, entre autres mesures.

Euromontana se félicite de ces objectifs mais regrette que les défis de la mobilité rurale ne soient pas abordés clairement et directement et craint que les populations de montagne soient laissées pour compte dans la transition vers une mobilité durable.

 

Les propositions relatives à la mobilité rurale seront annoncées dans la Vision à Long Terme pour les Zones Rurales

La communication de la Commission européenne fixe comme objectif d’améliorer la disponibilité et la tarification des transports dans les régions rurales et éloignées. En particulier, la Commission insiste sur une mobilité plus juste en rendant les transports plus accessibles aux personnes à mobilité réduite. Euromontana se félicite assurément de ces objectifs mais regrette qu’à ce jour, aucune mesure concrète ne soit proposée pour améliorer la connectivité de nos territoires, la Commission souhaitant attendre la publication de sa Vision à Long Terme pour les Zones Rurales en juin 2021.

L’un des principaux objectifs de la Commission européenne à travers cette Stratégie est par exemple d’achever d’ici 2050 le Réseau Trans-Européen de Transport (RTE-T). Si la Commission affirme que cet objectif « sera atteint tout en maintenant l’accessibilité des régions rurales et éloignées », aucune annonce concrète n’a été faite pour l’instant pour développer des transports accessibles et durables dans les zones de montagne.

Comme l’explique la Vision à Long Terme pour les Zones de Montagne d’Euromontana, la mobilité joue un rôle important dans l’attractivité d’une région. Quel que soit l’effort consacré à l’éducation, à la promotion du tourisme, au développement de nouvelles initiatives économiques, etc. : l’accessibilité reste une clé de la réussite des initiatives de développement. Nous appelons donc la Commission européenne à proposer dans sa prochaine Vision à Long Terme pour les zones rurales des mesures concrètes et détaillées pour assurer l’accessibilité des modes de transport durables dans les zones de montagne.

 

Multimodalité et liens ruraux – urbains

La Stratégie européenne pour une Mobilité Durable et Intelligente vise également à promouvoir la multimodalité afin de faciliter l’utilisation des différents modes de transport. Pour ce faire, la Commission européenne souhaite réviser le Paquet Mobilité Urbaine, afin de donner davantage d’orientations sur la gestion de la mobilité au niveau local et régional, y compris pour une meilleure connectivité avec les zones rurales environnantes.

Euromontana se félicite de l’intention de renforcer les liens entre les zones rurales et urbaines en matière de mobilité afin d’offrir aux navetteurs des options plus durables et plus simples, y compris dans les zones transfrontalières. Toutefois, les moyens proposés par la Commission, à travers la révision du Paquet Mobilité Urbaine, risquent de généraliser les mesures appliquées à la mobilité urbaine sans tenir compte des spécificités de la mobilité en milieu rural (moins de voyageurs, distances plus longues, coûts des infrastructures en montagne). C’est pourquoi Euromontana appelle la Commission européenne à proposer dans sa Vision à Long Terme pour les Zones Rurales l’adoption d’un ambitieux Paquet Mobilité Rurale, qui détaillerait des mesures pour le développement de transports durables en zones rurales et qui répondrait aux défis spécifiques des territoires éloignés, montagneux et peu peuplés, tels que la viabilité des transports.

 

Le rail : des opportunités pour le fret, pas pour les montagnards

D’autres objectifs et mesures de la Stratégie sont à saluer, comme le souhait de rendre le transport de marchandises plus écologique en doublant le trafic de fret ferroviaire d’ici 2050. Dans l’espace alpin, par exemple, un tiers des 40 millions de tonnes de marchandises transportées chaque année est acheminé par camion à travers les zones montagneuses. Le développement du fret ferroviaire contribuerait donc à diminuer le nombre de camions, dont le trafic intense dans les vallées affecte le climat, l’environnement et la qualité de l’air en montagne.

En revanche, si la Commission fixe l’objectif de doubler d’ici 2030 le trafic ferroviaire à grande vitesse, les décideurs politiques ne font aucune proposition concernant les petites lignes de train. Euromontana réaffirme la nécessité de maintenir et de développer ces lignes afin de rendre réellement disponibles des alternatives à la voiture et d’encourager l’utilisation du transport ferroviaire pour des trajets courts et quotidiens, et pas seulement entre les grandes villes européennes.

 

Euromontana reconnaît divers points positifs pour une mobilité plus durable en Europe. Pourtant, la mobilité quotidienne des montagnards pourrait encore être améliorée. Euromontana regrette que les questions liées à la mobilité rurale ne soient pas directement intégrées dans cette nouvelle Stratégie. Si Euromontana soutient l’initiative de la Commission européenne visant à présenter une Vision à Long Terme pour les Zones Rurales, toutes les questions ne pourront pas être traitées efficacement dans cette prochaine communication. La mobilité rurale ne peut pas être abordée uniquement à travers le prisme de la ruralité ; il est nécessaire d’appliquer un véritable ‘rural proofing’ à toutes les politiques, y compris celles relatives à la mobilité, afin de renforcer les liens entre les zones rurales et urbaines et de ne pas accroître les disparités dans les zones de montagne.

Pour plus d’informations sur nos propositions en matière de mobilité dans les zones de montagne, veuillez consulter nos contributions :

Share
8 janvier 2021

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#12) caption field is deprecated for versions v3.3 and higher
Type: OAuthException
Code: 12
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

🏔 Last chance to register to our next #SmartMountains webinar on #ClimateChange adaptation in mountain areas!

What changes for businesses with 2°c more?❄️How can they adapt? What support is provided by the 🇪🇺?

Programme & last registrations 👇
https://t.co/DQYj24rJf3

We're proud that4️⃣Interreg Alpine Space projects are among the applicants! 👏

Our projects applied in the following categories:
🚊 #LinkingAlps + @AlpinnoCT for the topic of the year
🏙️ @AIpBioEco for URBAN Europe
🟢 #ATLAS for GREEN Europe

Fingers crossed! 🤞🏆 https://t.co/r3YaBPZu68

¿Sabíais que el proyectode #agricultura regenerativa @polyfarming que coordinamos desde el CREAF se incluye como un modelo inspirador para @Euromontana? 😍

https://t.co/vKQbUro36T

What have we achieved with our @interregeurope project @Silver_SMEs? 🆕 Discover the project's results and get inspired by our good practices on the #SilverEconomy, policy recommendations on #ageing, videos from rural Europe & much more in our factsheet 👇
https://t.co/b8nQwuC9OF

"Can the Carpathians become a dynamic area with a high quality of life? Definitely🌄Should it be at the detriment of the #environment? Absolutely not, #SustainableDevelopment is the only way forward" says Marie Clotteau this morning at East Poland House event on #MacroRegions

Load More...