• fr
  • en

La politique de cohésion ne doit pas oublier la cohésion territoriale : Les députés européens et le Conseil sont invités à appliquer l’article 174 du Traité sur le Fonctionnement de l’UE

La Commission européenne a publié sa proposition pour la nouvelle politique de cohésion le 1er juin 2018. Euromontana invite le Conseil et le Parlement européen à modifier fortement certaines de ces propositions afin d’appliquer efficacement l’obligation de l’Union européenne (UE) prévue à l’article 174 du traité sur le fonctionnement de l’UE et d’accorder une attention particulière aux zones rurales et aux régions souffrant de handicaps naturels et démographiques graves ou permanents, telles que les zones de montagne.

En particulier, Euromontana voit une menace dans les mesures suivantes :

  •  La réduction du budget de la politique de cohésion et de la coopération territoriale : la proposition de réduction de 10% du budget de la politique de cohésion, la réduction des taux de cofinancement (de 40% à 70% au lieu des 50% actuels à 85%) et la diminution de l’objectif de coopération territoriale européenne de 2,75% du budget à 2,5%.
  • La possibilité pour les États membres de transférer une partie de leur budget vers le nouveau programme InvestEU pour la fourniture de garanties budgétaires pour des investissements qui n’ont pas d’objectif de cohésion économique, sociale ou territoriale.
  • Une disposition commune pour le FEDER, le FSE+, le Fonds de cohésion et 3 fonds supplémentaires mais pas le FEADER : les synergies entre le FEDER, le FSE et le FEADER étaient déjà très difficiles à réaliser dans la période de programmation actuelle. L’absence d’un cadre commun incluant le FEADER n’est pas un signe positif pour les synergies et complémentarités futures pour les zones rurales, y compris les zones de montagne.
  • Une suraccentuation des zones urbaines dans l’approche territorialisée, avec une nouvelle initiative européenne Urban (pour la mise en réseau et le renforcement des capacités des autorités urbaines) et avec plus de réserves pour les zones urbaines (6% au lieu de 5%).

Plus positivement, Euromontana se félicite de la proposition visant à ce que toutes les régions soient toujours couvertes par la politique de cohésion, de la proposition d’utilisation plus large de l’option des coûts simplifiés et d’un nouveau mécanisme transfrontalier européen (pour que les régions transfrontalières harmonisent leurs règles).

Euromontana reviendra bientôt avec une analyse plus détaillée des propositions législatives.

Plus d’informations sont disponibles :

►     Tous les textes juridiques et les fiches de synthèse

►  Questions et réponses de la Commission européenne sur les nouvelles propositions législatives

Share
12 juin 2018

Euromontana sur Facebook

Euromontana sur Twitter

"Forest fires represent 0,2% of the EU’s annual greenhouse gas emissions but they also wipe out the benefits of forests such as CO2 removals from the atmosphere"
Read more 👉 https://t.co/fHHYJSTJRm
#InternationalDayOfForests #IntlForestDay

"There has never been a more important time to introduce a fresh, unique strategy to help safeguard the future of Scotland’s 2112 rural villages”: discover how Kenny Higgins' initiative, the #SmartVillage Scotland platform, can help rural areas! 📡
https://t.co/QcXf6ZO8Kx

The @EP_Environment just adopted the next framework for the @LIFEprogramme 👏 A real chance to develop more projects to protect our climate & environment. With LIFE, Euromontana is currently working on the sustainable management of Natura 2000 grasslands🌱 https://t.co/ys85vNEuOJ

Today is the international #ForestDay! 🌲Forest cover 41% of European mountain areas and are a great resource for the environment and local communities, discover how to protect them: https://t.co/Z3ldAT12Jr

The Grisons invest in their food heritage. With the Graubunden Viva project, local food becomes the starting point for adding value to the territory and setting the conditions for maintaining jobs and creating new opportunities. https://t.co/N0HSUuj9jM

Load More...