• fr
  • en

Les innovations sociales réduisent l’impact des feux de forêt dans les campagnes catalanes

Lors de la première assemblée générale du projet SIMRA, organisée à Barcelone en mai dernier à l’Institut européen des forêts de la Méditerranée (EFIMED), nous avons eu la chance de voir de première main comment les habitants de la Comarca de Bages minimisent l’impact des incendies de forêt dans leur région. Cet endroit était très approprié car il y a deux ans, durant l’été 2015, un incendie forestier est survenu ici dans la municipalité de Òdena.

Mais commençons au début. Tout au long du XXème siècle, l’exode rural et la réduction de la surface de terres cultivées qui en a résulté ont conduit à l’émergence de forêts. En raison de cette augmentation de la superficie forestière et des incendies en conséquence, dans les années 1960, les résidents locaux et les propriétaires fonciers se sont réunis pour créer des groupes de lutte et d’intervention immédiate contre les incendies. En 1986, ces groupes sont devenus des groupes officiels de défense forestière (appelés « ADF » en lieu de « Agrupacions de Defensa Forestal »). Les ADF sont des organismes sans but lucratif et leur objectif est de prévenir et de combattre les incendies de forêt. Ils sont composés de propriétaires fonciers forestiers, de conseils municipaux ainsi que de bénévoles ; et ils coordonnent leur travail avec le Service d’incendie et de sauvetage.

L’ADF du village de Castellfollit del Boix couvre une superficie totale de 5 942 hectares dont 4 397 ha sont constitués de forêts, soit 79% de la superficie totale. Les forêts sont un atout important pour les locaux ; elles fournissent un espace pour mener diverses activités telles que la randonnée ou la cueillette de champignons. Pour protéger cette ressource naturelle, les AFD ont contribué à un plan municipal pour les incendies de forêt, elles ont réalisé des campagnes avec les agriculteurs et les écoles, elles protègent les points d’eau et les voies d’accès aux montagnes et reçoivent une formation spécialisée des pompiers. Lorsque le feu se déclare dans une municipalité, les services d’urgence alertent l’AFD locale qui rentre en jeu. Souvent, ils arrivent à l’incendie avant les pompiers, de sorte que les premières mesures qu’ils prennent influent directement sur l’évolution du feu. Lorsque les pompiers arrivent, l’AFD travaille à côté d’eux pour combattre le feu. Lorsqu’une municipalité voisine a besoin d’aide, le centre de la Comarca coordonne les différentes unités locales pour venir en aide à leurs voisins, car les feux de forêts ne s’arrêtent évidemment pas aux frontières administratives. L’AFD de Castellfollit del Boix est une initiative sociale qui a permis aux communes voisines de se rassembler pendant des décennies pour prévenir et éteindre les feux, protégeant ainsi un bien commun : leurs villages, leur paysage et leurs forêts. Il existe deux types différents de membres, ceux qui ont une carte verte (16 ans et plus) qui aident avec des tâches générales, mais pas les pompiers ; et ceux qui ont une carte jaune (18 ans et plus) qui ont la formation et l’équipement spécifiques pour aider, de manière coordonnée et sûre, avec la tâche dangereuse d’éteindre un incendie.

Malgré leurs efforts, les habitants de Castellfollit del Boix ont vu augmenter l’ampleur des incendies de forêt chaque année, tandis que les pratiques forestières pour les prévenir (clairières, débroussaillage) deviennent de plus en plus coûteuses. Néanmoins, au cours de la dernière décennie, l’utilisation de la biomasse forestière pour créer de l’énergie a permis de couvrir les coûts des interventions forestières. Non seulement cela améliore la durabilité économique de la prévention des incendies, mais aussi l’économie de cette zone rurale. Pour cette raison, ils ont décidé d’innover en devenant une coopérative qui utilise les arbres abattus pour empêcher les feux de forêt pour en faire des copeaux de bois pour les chaudières à biomasse. De cette façon, non seulement ils empêchent les incendies de forêt et génèrent de l’énergie propre, mais ils créent également un emploi et encouragent les gens à rester dans la région.

Plus d’information

Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail des ADF : http://www.federacioadfbages.org

Source

Bonne pratique publiée initialement sur le site du projet Horizon 2020 SIMRA et rédigée par Lucía López Marco (IAMZ-CIHEAM), Elena Górriz (EFIMED) et Becky Stoakes (IAMZ-CIHEAM).

Share
13 juin 2017

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating application. Application has been deleted.
Type: OAuthException
Code: 190
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

Active participation is key for better regulation
Have your say for the renewal of the #TerritorialAgenda. Take a few minutes to give your feedback and ideas on how to improve this document that is important for the European #Regions and #cities
https://t.co/6U4BtRmoM9

The mountains are calling you! Contact us with your news, so we can spread the word that #MountainsMatter

Rural Europe: which way to go ? @jwojc @CiolosDacian @EricAndrieuEU les zones rurales sont facteur d'équilibre et de solutions pour la société @Euromontana

#ruralareas are on the top of the agenda tonight at the #EuropeanParliament with top decision-makers agreeing that we need to invest in rural future. "We have a new story to write for our rural areas, so they are part of the future of Europe" said @CiolosDacian in his opening.

Tonight MEPs and Commissioner @jwojc discuss perspectives for European #ruralareas. A common call for more synergies between the #CAP and cohesion policy, more investments in rural areas and a holistic & long term approach for the development of our territories

Load More...