• fr
  • en

L’initiative « Sauvez la Vache » de l’Association du Lait de Montagne en Bulgarie

Par Dilyana Slavova, Coordinatrice Nationale, membre du CESE

L’idée de l’initiative  » Sauvez la Vache » est née il y a longtemps, mais sa mise en œuvre n’a été rendue possible qu’assez récemment. Dans les régions montagneuses bulgares, il n’est pas rare que les personnes âgées ne puissent plus élever et abattre leurs animaux. Pour aider les personnes âgées habitant les zones rurales, l’Association du Lait de Montagne les aide à trouver de nouveaux propriétaires pour leurs animaux. Il n’est pas toujours facile de trouver de jeunes agriculteurs prêts à les garder dans leurs petites exploitations car la plupart des bêtes sont âgées.

 

Sauver une vache et bénéficier de produits laitiers de montagne de qualité

Pour donner une seconde vie à ces animaux, l’association a trouvé un système alternatif et innovant. Les gens peuvent collecter des fonds individuellement ou collectivement pour acheter une vache, en fonction de leur capacité à élever du bétail, de leur motivation et de leur besoin quotidien en produits laitiers.

L’association du Lait de Montagne identifie les personnes âgées désireuses de vendre leurs vaches dans les petites communautés de montagne, trouve des propriétaires potentiels et aide à négocier le prix. Les nouveaux propriétaires des vaches peuvent bien sûr élever les animaux sur leurs terres, mais il est également arrivé que des personnes des villes soient intéressées par l’initiative. Dans ce cas particulier, « nous avons trouvé un bon propriétaire pour recevoir et élever l’animal. Le lait a été transformé dans une laiterie certifiée et les propriétaires des vaches ont pu bénéficier des produits laitiers de leurs animaux. Par exemple, dans le village de Smilyan, le propriétaire de la vache reçoit, par l’intermédiaire d’un fournisseur sélectionné, une certaine quantité de produits laitiers durables tels que différents types de fromages, du beurre, du fromage blanc et du yaourt – tous les mois pendant 3 ans », explique la Présidente de l’organisation, Milkana Yordanova. Cette initiative suscite un certain intérêt ; à ce jour, 6 vaches de la race bovine bulgare Rhodope, qui est traditionnellement élevée dans cette partie des montagnes Rhodope, ont été sauvées.

Les vaches de montagne donnent un lait plus savoureux. Le lait de montagne n’a pas le même goût ni la même qualité que le lait des plaines ou des fermes industrielles. La proportion de matières grasses et de protéines est plus élevée dans le lait de montagne. La qualité du lait de montagne dépend de la nature de l’alimentation des vaches : pâturages et prairies de montagne. Les vaches se déplacent régulièrement d’un pâturage à l’autre afin d’avoir toujours des aliments frais, mais cela permet aussi de restaurer les pâturages de façon naturelle. Les prairies sont également fauchées jusqu’à trois fois par an pour le foin, qui est utilisé pour l’alimentation en hiver. De plus, la première fauche est effectuée après la floraison et le lancement des graines. Cela garantit une reproduction naturelle des graines sans qu’il soit nécessaire de replanter les mélanges d’herbe – un processus extrêmement respectueux de l’environnement.

 

Une lutte pour maintenir et reconnaître l’agriculture de montagne en Bulgarie

Le pastoralisme dans les montagnes bulgares maintient un équilibre naturel dans ces régions entre les forêts, les pâturages et les prairies. S’il n’y a pas d’animaux à faire paître et que les pâturages sont abandonnés, ils deviennent peu à peu envahis par la végétation et se transforment en forêts. Ce phénomène modifie les paysages locaux et endommage les écosystèmes montagneux ; la disparition progressive des prairies, par exemple, réduit le pourcentage de plantes à polliniser pour les abeilles. De plus, l’abandon des prairies de montagne favorise les incendies de forêt.

Pour lutter contre l’abandon des terres et des fermes, l’Association du Lait de Montagne milite pour l’introduction d’un statut de Ferme Familiale dans les montagnes bulgares. Dans les Rhodopes, comme dans toutes les régions montagneuses, l’activité agricole est plus difficile et les petites exploitations manquent de ressources et de soutien. En Bulgarie, 45 à 47% du territoire est montagneux et 90% des exploitations sont de petite taille (de quelques mètres carrés à 1 ou 2 acres dans les Rhodopes), ce qui signifie qu’elles sont exclues du soutien financier. Pour l’Association du Lait de Montagne, l’octroi du statut de Ferme Familiale peut aider les éleveurs à développer leurs exploitations, à maintenir l’activité agricole dans les prairies de montagne et à fournir des aliments durables et de qualité aux communautés locales.

Quelle que soit la politique agricole européenne mise en œuvre, ce qui importe le plus, ce sont les politiques qui sont mises en œuvre au niveau local. Quel que soit l’objectif de l’Union Européenne, les décisions des autorités locales pour soutenir l’économie des régions est importante pour la présidente de l’Association du Lait de Montagne.

Share
27 janvier 2020

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#12) caption field is deprecated for versions v3.3 and higher
Type: OAuthException
Code: 12
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

The @UNmountains and the @UNWTO launched a call for case studies for a publication on #SustainableTourism in mountain areas🚵 Propose your example on tourism policies, digitalisation or tourism promotion by May 13
👇Call details & contact👇
https://t.co/eFwJFOnCXM

💡Get inspired by the conclusions of @Silver_SMEs conference! See how the 🇪🇺 Green Paper on #Ageing and #LTVRA can help mountains to cope with ageing

Explore our best practices, read the report, access presentations, watch the event recording👇
https://t.co/LWQz4ss2bk

. @Euromontana incorporates Polyfarming as an example of good practice in the European management of mountain pastures!🌿🤩 “Being part of this manual implies an opportunity to promote it on a European scale”, Marc Gràcia, @CREAF_ecologia researcher and Polyfarming coordinator. https://t.co/58ha2XHBtq

🗞️Good news! @polyfarming has been included as an inspiring model in the manual of good practices ‘Sustainable management of #mountain pastures‘🏔️🌿 promoted by @Euromontana in the Life funded Oreka mendian project framework 🇪🇺

+[INFO] 👉https://t.co/82Ykm0SEYs

The #SmartVillages project of @EUAlpineSpace has been already implemented for three years! Discover the results here: 👇👇
https://t.co/oSOiZp4iVp

Load More...