• fr
  • en

L’initiative « Sauvez la Vache » de l’Association du Lait de Montagne en Bulgarie

Par Dilyana Slavova, Coordinatrice Nationale, membre du CESE

L’idée de l’initiative  » Sauvez la Vache » est née il y a longtemps, mais sa mise en œuvre n’a été rendue possible qu’assez récemment. Dans les régions montagneuses bulgares, il n’est pas rare que les personnes âgées ne puissent plus élever et abattre leurs animaux. Pour aider les personnes âgées habitant les zones rurales, l’Association du Lait de Montagne les aide à trouver de nouveaux propriétaires pour leurs animaux. Il n’est pas toujours facile de trouver de jeunes agriculteurs prêts à les garder dans leurs petites exploitations car la plupart des bêtes sont âgées.

 

Sauver une vache et bénéficier de produits laitiers de montagne de qualité

Pour donner une seconde vie à ces animaux, l’association a trouvé un système alternatif et innovant. Les gens peuvent collecter des fonds individuellement ou collectivement pour acheter une vache, en fonction de leur capacité à élever du bétail, de leur motivation et de leur besoin quotidien en produits laitiers.

L’association du Lait de Montagne identifie les personnes âgées désireuses de vendre leurs vaches dans les petites communautés de montagne, trouve des propriétaires potentiels et aide à négocier le prix. Les nouveaux propriétaires des vaches peuvent bien sûr élever les animaux sur leurs terres, mais il est également arrivé que des personnes des villes soient intéressées par l’initiative. Dans ce cas particulier, « nous avons trouvé un bon propriétaire pour recevoir et élever l’animal. Le lait a été transformé dans une laiterie certifiée et les propriétaires des vaches ont pu bénéficier des produits laitiers de leurs animaux. Par exemple, dans le village de Smilyan, le propriétaire de la vache reçoit, par l’intermédiaire d’un fournisseur sélectionné, une certaine quantité de produits laitiers durables tels que différents types de fromages, du beurre, du fromage blanc et du yaourt – tous les mois pendant 3 ans », explique la Présidente de l’organisation, Milkana Yordanova. Cette initiative suscite un certain intérêt ; à ce jour, 6 vaches de la race bovine bulgare Rhodope, qui est traditionnellement élevée dans cette partie des montagnes Rhodope, ont été sauvées.

Les vaches de montagne donnent un lait plus savoureux. Le lait de montagne n’a pas le même goût ni la même qualité que le lait des plaines ou des fermes industrielles. La proportion de matières grasses et de protéines est plus élevée dans le lait de montagne. La qualité du lait de montagne dépend de la nature de l’alimentation des vaches : pâturages et prairies de montagne. Les vaches se déplacent régulièrement d’un pâturage à l’autre afin d’avoir toujours des aliments frais, mais cela permet aussi de restaurer les pâturages de façon naturelle. Les prairies sont également fauchées jusqu’à trois fois par an pour le foin, qui est utilisé pour l’alimentation en hiver. De plus, la première fauche est effectuée après la floraison et le lancement des graines. Cela garantit une reproduction naturelle des graines sans qu’il soit nécessaire de replanter les mélanges d’herbe – un processus extrêmement respectueux de l’environnement.

 

Une lutte pour maintenir et reconnaître l’agriculture de montagne en Bulgarie

Le pastoralisme dans les montagnes bulgares maintient un équilibre naturel dans ces régions entre les forêts, les pâturages et les prairies. S’il n’y a pas d’animaux à faire paître et que les pâturages sont abandonnés, ils deviennent peu à peu envahis par la végétation et se transforment en forêts. Ce phénomène modifie les paysages locaux et endommage les écosystèmes montagneux ; la disparition progressive des prairies, par exemple, réduit le pourcentage de plantes à polliniser pour les abeilles. De plus, l’abandon des prairies de montagne favorise les incendies de forêt.

Pour lutter contre l’abandon des terres et des fermes, l’Association du Lait de Montagne milite pour l’introduction d’un statut de Ferme Familiale dans les montagnes bulgares. Dans les Rhodopes, comme dans toutes les régions montagneuses, l’activité agricole est plus difficile et les petites exploitations manquent de ressources et de soutien. En Bulgarie, 45 à 47% du territoire est montagneux et 90% des exploitations sont de petite taille (de quelques mètres carrés à 1 ou 2 acres dans les Rhodopes), ce qui signifie qu’elles sont exclues du soutien financier. Pour l’Association du Lait de Montagne, l’octroi du statut de Ferme Familiale peut aider les éleveurs à développer leurs exploitations, à maintenir l’activité agricole dans les prairies de montagne et à fournir des aliments durables et de qualité aux communautés locales.

Quelle que soit la politique agricole européenne mise en œuvre, ce qui importe le plus, ce sont les politiques qui sont mises en œuvre au niveau local. Quel que soit l’objectif de l’Union Européenne, les décisions des autorités locales pour soutenir l’économie des régions est importante pour la présidente de l’Association du Lait de Montagne.

Share
27 janvier 2020

Euromontana sur Facebook

22 hours ago

ERSAF
Euromontana offre un #tirocinio su comunicazione e progetti europei da marzo 2022. Domanda da inviare entro il 3 gennaio 2022!➡️Internship offer⬅️Join our team for 6 months and work with us on communication and European projects 🇪🇺 We offer the possibility to get experience in a European organisation from March 2022⚠️Application to be sent before 03 January 2022Conditions and internship offer here ⤵www.euromontana.org/en/internship-opportunity-communication-from-march-2022/ ... See MoreSee Less
View on Facebook

2 days ago

Euromontana
➡️Internship offer⬅️Join our team for 6 months and work with us on communication and European projects 🇪🇺 We offer the possibility to get experience in a European organisation from March 2022⚠️Application to be sent before 03 January 2022Conditions and internship offer here ⤵www.euromontana.org/en/internship-opportunity-communication-from-march-2022/ ... See MoreSee Less
View on Facebook

Euromontana sur Twitter

More than 75% of the #grasslands in the EU have unfavorable conservation status 💔. How can we improve their environmental #conservation and socio-economic challenges? The @LIFEprogramme OREKA MEDIAN identifies 31 practices & recommendations for #science📌https://t.co/ViZ6pS3EpW

📣 Tell us about territorial cohesion in your region!

Are the Operational Programmes of the 🇪🇺 #CohesionPolicy finalised in your country? Do they include measures for #MountainAareas?

👉Then tell us more & take 5 minutes to answer #Montana174's call ⤵
https://t.co/fEIN38BEkv

What was the extent of the damage caused by #ForestFires last year? What are the consequences in the mountains? 🔥 Find the answer in the latest JRC report!

💡 In December starts the new Euromontana H2020 project on extreme #wildfires!
https://t.co/4pfSEFFTZB

➡️Internship offer⬅️

Join our team for 6 months and work with us on communication and European projects 🇪🇺 We offer the possibility to get experience in a European organisation from March 2022

⚠️Apply by 03/01/2022
Conditions and internship offer here ⤵
https://t.co/tdTScrzPee

Want to learn more on cohesion in #MountainAreas?#Montana174's website is now live!
💡Find initiatives financed by the #CohesionPolicy to improve the daily life of citizens in the mountains & soon factsheets to learn how to benefit from the funds👇
https://t.co/rCy1xveEAt

Load More...