• fr
  • en

L’Observatoire Rural Européen doit soutenir l’analyse des tendances de repeuplement rural post-COVID-19, estime Euromontana

Comment encourager le renouvellement des générations, les jeunes à rester, les nouveaux arrivants à s’installer ? Quels obstacles rencontrent-ils et comment les politiques peuvent-elles aider à les surmonter ? Telles étaient les questions soulevées lors de la conférence du projet Horizon 2020 Ruralization les 8 et 9 novembre 2021, où Blandine Camus, Chargée de Communication et de Politiques, était invitée à partager les réflexions d’Euromontana sur le sujet.

 

Des initiatives régionales en faveur des potentiels jeunes nouveaux résidents.

Blandine Camus a partagé avec les participants les principaux résultats de l’enquête européenne d’Euromontana sur les jeunes de montagne, qui montre que le manque d’emplois qualifiés et diversifiés, l’insuffisance de l’offre de transports publics et les difficultés d’accès au logement sont les principaux facteurs qui freinent l’arrivée de jeunes nouveaux arrivants dans les zones de montagne.

De nombreuses initiatives existent déjà dans les zones rurales et montagneuses pour renforcer l’attractivité territoriale vis-à-vis des jeunes générations, telles que :

  • Les stratégies de marketing territorial, qui peuvent contribuer à construire l’image des régions et à changer les mentalités sur les zones rurales de montagne, comme le démontre le projet PADIMA.
  • Des campagnes de sensibilisation auprès des jeunes pour leur présenter les outils et les fonds dont ils peuvent bénéficier grâce aux fonds européens de développement rural pour construire leurs projets et créer des entreprises dans les zones rurales, comme cela a été fait dans 3 régions montagneuses de Pologne en 2018.
  • Des expériences professionnelles de courte durée dans des territoires ruraux et de montagne, à l’image de « l’Erasmus rural » et le programme ODISSEU pour les stages en milieu rural en Espagne ou du service civique rural en France. Ces initiatives offrent la possibilité aux jeunes d’effectuer un stage dans une zone rurale et de faire partie de la communauté. Ces approches ont montré que l’expérience peut aider les jeunes à se projeter dans une zone rurale, à y trouver un emploi qualifié et à voir les avantages en termes de qualité de vie.

Pourtant, des efforts supplémentaires doivent être faits aux niveaux local et régional pour créer des emplois, ainsi que pour accroître l’accès aux services de base tels que le transport et le logement, afin de rendre les territoires de montagne plus attrayants pour les nouveaux arrivants, en particulier pour les jeunes.

 

Comment la Vision à Long Terme pour les Zones Rurales peut-elle soutenir le repeuplement rural ?

Les discussions au cours de la conférence ont évoqué qu’une tendance à la ruralisation pourrait être amorcée à la fois par la crise du COVID-19 et par le développement du travail à distance. Le très prochain rapport d’Euromontana souligne que certains jeunes ont été influencés par la crise sanitaire dans leur désir de s’installer à la montagne, a déclaré Blandine Camus. Cette appétence des jeunes générations pour le télétravail en montagne appelle les régions à faire davantage d’efforts pour faciliter cette pratique, par exemple en proposant des espaces de co-working équipés. Toutefois, elle a également souligné que le télétravail ne s’applique pas à tous les emplois et que les zones rurales ne peuvent donc pas compter uniquement sur cette formule pour stimuler le repeuplement rural.

En outre, on ignore encore si cette tendance au repeuplement aura lieu et se maintiendra à long terme et quels seront les territoires qui bénéficieront de cet afflux de nouveaux résidents ; ces tendances démographiques doivent donc être évaluées et analysées. À cet égard, Blandine Camus a appelé la Commission européenne à utiliser l’Observatoire Rural Européen, dont la création a été annoncée dans la Vision à Long Terme des Zones Rurales pour 2022. L’observatoire devrait fournir des données actualisées et une analyse des tendances du repeuplement rural afin de permettre la compréhension des facteurs qui peuvent conduire à une arrivée de nouveaux habitants dans certaines zones rurales, montagneuses et éloignées.

Share
15 novembre 2021

Euromontana sur Facebook

22 hours ago

Euromontana
Join us on 10 December for our 2021 International #Mountain Day celebration! #MountainsMatter This year’s theme is #sustainabletourism in mountains! ⛰️➡️ fao.org/mountain-partnership/events/imd-2021/en/ ... See MoreSee Less
View on Facebook

Euromontana sur Twitter

Get to know our new member: region @malopolskaPL 🇵🇱 From tourism to mobility and cross-border cooperation, this Polish region wants to collaborate for the #SustainableDevelopment of mountain areas🌄
https://t.co/A9TxhXCbno

Celebrate sustainable #mountain tourism the Friday, 10 December at 14.30 CET. #MountainsMatter

Register here https://t.co/7sD4Oe7PfE

3

📣We recruit an EU Project Officer

We are looking for motivated young people to join our team in Brussels, manage our projects on #ForestFires, #pastoralism or #CohesionPolicy & develop new ideas 🌄

Applications open until 10/01/2022
Job offer ⤵
https://t.co/dzr2OHeMIl

El proyecto #Montana174 de @Euromontana pretende dar a conocer las posibilidades que la Política de Cohesión ofrece a las áreas de montaña. Puedes colaborar completando la encuesta contando tus experiencias: https://t.co/N70dqerAHV https://t.co/JEDzTGirXB

More than 75% of the #grasslands in the EU have unfavorable conservation status 💔. How can we improve their environmental #conservation and socio-economic challenges? The @LIFEprogramme OREKA MEDIAN identifies 31 practices & recommendations for #science📌https://t.co/ViZ6pS3EpW

Load More...