• fr
  • en

« Mieux prendre en compte les spécificités de la montagne dans la future Politique de Cohésion »

Il est temps de vraiment mettre en œuvre la cohésion territoriale et d’accorder une attention particulière aux zones de montagne, comme le souligne l’article 174 du traité sur le fonctionnement de l’UE.

Le 7 juin 2017, plus de 100 acteurs de la montagne, de toute l’Europe, se sont réunis à Bruxelles pour participer à une conférence sur « la Politique de Cohésion dans les zones de montagne : Comment améliorer la contribution des montagnes et les bénéfices pour les territoires de montagne » organisée conjointement par la Commission européenne (DG Regio) et Euromontana.

Cette conférence a permis de réfléchir à la manière de mieux élaborer une approche fondée sur les lieux et une politique territoriale intégrée pour la future Politique de Cohésion et comment cette politique devrait prendre en compte les zones de montagne. « La politique de cohésion peut faire davantage pour leur développement qu’elle ne le fait actuellement » a expliqué Mme Iliana Iotova Vice-Présidente de la République de Bulgarie.  Faisant référence à une résolution du Parlement européen, adoptée à une large majorité, elle soutient fermement l’idée d’avoir un « Agenda des régions montagneuses » qui pourrait être au « cœur d’une stratégie de l’UE en matière de développement des régions montagneuses ». En outre, elle a suggéré que les zones de montagne devraient avoir « l’allocation dans le cadre de la politique de cohésion de fonds spécifiques aux régions montagneuses » et elle a assuré son soutien pour l’avenir : lorsque la Bulgarie aura la présidence du Conseil en 2018, elle poussera pour que les zones de montagne puissent être l’une des priorités.

D’autres mesures pourraient être développées comme une stratégie macro-régionale spécifique pour les Carpathes, une meilleure évaluation systématique de l’impact territorial de la politique de cohésion dans les zones de montagne, et l’élaboration de Programmes Opérationnels transfrontaliers pour certaines chaînes de montagnes, comme l’a expliqué Juanan Gutierrez, Président d’Euromontana.

Jean-Pierre Halkin, chef d’unité à la DG Regio (Commission européenne) a encouragé les régions et les États membres à mieux utiliser les instruments existants tels que les accords de partenariat avec les outils d’Investissement Territorial Intégré (ITI) ou les taux de cofinancement spécifiques pour les zones de montagne. Au cours de la conférence, quelques exemples de réussite ont été présentés. Ceux-ci comprennent les Programmes Opérationnels dédiés pour le Massif Central et les Alpes en France, l’utilisation d’ITI à Sterea Ellada en Grèce, la Stratégie sur les zones intérieures en Italie, et EUSALP, la stratégie macro-régionale pour les Alpes.

Des politiques actives, ambitieuses et ciblées pour les zones de montagne, qui aident ces zones afin de surmonter leurs contraintes afin d’exploiter pleinement leur important potentiel sont plus que nécessaires. Les zones de montagne « peuvent apporter une valeur ajoutée à l’Europe politique en donnant une valeur ajoutée économique à nos territoires », explique Mme Mercedes Bresso, membre du Parlement européen et présidente de l’intergroupe RUMRA (zones rurales, de montagnes et isolées) du Parlement européen.

Les territoires de montagne ont un fort potentiel d’innovation et de croissance d’une importance capitale pour la stratégie 2020 de l’Union européenne et pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable. Plusieurs exemples de réussite lors de la conférence ont été présentés, tels que Tri Vallées qui collecte et recycle avec succès du matériel de ski dans les Alpes françaises, le Centre de Médecine de montagne dans le Val d’Aoste, en Italie, qui facilite la télémédecine et la téléconsultation dans des refuges de montagne, ou encore la restauration écologique des zones humides de Comona en Roumanie.

La Commission européenne va commencer à discuter de la future politique de cohésion avec les parties prenantes au Forum de la cohésion les 26-27 juin. Les montagnards et les administrations doivent s’organiser stratégiquement pour faire entendre leur voix au niveau de l’UE. Cette conférence a été la première étape pour favoriser une future Politique de Cohésion qui prenne mieux en compte les spécificités de la montagne.

Euromontana appelle toutes les organisations, en particulier les régions et les États membres qui ont participé à la conférence à montrer leur soutien à une approche spécifique pour les zones de montagne, y compris lors de la prochaine consultation qui s’ouvrira sur la future Politique de Cohésion. Enfin, Euromontana s’engage à poursuivre le plaidoyer en faveur d’une Politique de Cohésion qui se concentre plus sur la cohésion territoriale et qui prenne pleinement en compte les spécificités de la montagne.

Share
12 juin 2017

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: This IP can't make requests for that application.
Type: OAuthException
Code: 190
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

Don't miss the 2020 edition of the Forest Innovation Workshop
📆 When? 15 & 16 January 2020
📌 Where? Florence, Italy
Register to join and discuss innovations in the sector and their socio-environmental impacts 👇
https://t.co/1tKrTJJ6cg

Marie Clotteau, director of @Euromontana, gives an overview of the situation for #mountains in national agendas. @EUSALP @MiurSocial

📅 SAVE THE DATE! On 19 and 20 February 2020 SIMRA's Final Event will be held in Brussels (Belgium). We'll keep you updated 😉

5th newsletter published from our @interregeurope project on the #SilverEconomy in rural and mountainous areas with new inspiring ideas to increase the quality of life of the ageing rural population 👇

. @EURAC is organising the International Workshop on Agritourism in Vermont, USA, in October 2020! Call for presentations, workshops and posters are open until the 31 January 2020! More details 👇
https://t.co/URh4ObrSeS

Load More...