• fr
  • en

Mobilité rurale : la nécessité d’un débat et d’une action politique à l’échelle européenne

Par Andrea Lorenzini, projet SMARTA

Dans toute l’Europe rurale, la plupart des gens n’ont que peu ou pas de choix quant à leur mode de déplacement. Leur seul choix est de savoir s’ils peuvent se déplacer. La quasi-totalité des déplacements se fait en voiture personnelle, en dehors de ce qui est accessible à pied à proximité, ce qui a également des conséquences sur la qualité de l’air et les émissions de gaz à effet de serre. Les ménages possèdent plusieurs voitures, par pure nécessité. Ceux qui n’ont pas de voiture sont dépendants des autres pour le transport, ou bien ils doivent renoncer à tout déplacement et leur vie s’en trouve limitée.

Les solutions pour les zones urbaines ne s’adaptent pas toujours bien à l’environnement rural, pour des raisons nombreuses et évidentes. Des actions spécifiques sont nécessaires pour comprendre et répondre aux besoins de mobilité en milieu rural. En particulier, il faut se concentrer non seulement sur les services de transport public conventionnels nécessaires, mais aussi sur les « solutions de mobilité partagée » complémentaires et les cadres mieux adaptés à leur mise en œuvre localement.

 

Quelles sont les questions clés qui devraient être abordées dans une vision pour l’avenir des zones rurales dynamiques ?

À l’initiative du Parlement européen, le projet SMART Rural Transport Areas (SMARTA) a été mobilisé en 2018, cherchant à comprendre les cadres existants pour la mobilité rurale à travers l’Europe et comment ils peuvent être améliorés. L’objectif était d’acquérir des connaissances sur les problèmes de mobilité, les besoins et les préférences des personnes vivant dans les zones rurales ou les visitant. Il a travaillé avec des organismes mettant en œuvre diverses formes de mobilité rurale, afin d’évaluer et de comprendre comment les bonnes pratiques peuvent être utilisées pour améliorer les services et susciter une plus grande adhésion. En substance, SMARTA consiste à repenser la mobilité rurale pour une Europe rurale inclusive, prospère et durable.

Bien que la boîte à outils des mesures existe, un déploiement significatif nécessite une action urgente – d’abord sur la politique de mobilité rurale, puis sur les programmes pour mettre en œuvre cette politique à travers l’Europe. L’objectif devrait être de mettre en place une politique de mobilité rurale adaptée aux besoins dans tous les États membres d’ici à 2025, ainsi que des cadres efficaces dans tous les États membres d’ici à 2030. Même si les décisions relatives à des questions telles que la couverture, les niveaux de service et les moyens de prestation resteront toujours la prérogative de chaque État membre, on ne peut continuer à ne pas imposer de niveaux de service et à ne pas attribuer de responsabilités pour les assurer.

SMARTA a proposé quatre points principaux :

  • Reconnaître la mobilité comme un facteur essentiel pour les zones rurales et toutes ses activités. Une mobilité de qualité signifie l’accès au travail, à l’éducation, aux services, à la société. La mobilité rurale peut être considérée comme un « multiplicateur » transversal qui peut permettre ou améliorer les résultats d’autres investissements. À l’inverse, si la mobilité est insuffisante, les problèmes et les conséquences négatives sont nombreux.
  • Démystifier l’opinion courante selon laquelle « dans les zones rurales, tout le monde a une voiture ». Bien sûr, ce n’est pas vrai. De nombreuses personnes ne peuvent pas conduire, en raison de leur âge, de leur état de santé ou de leurs moyens financiers. En l’absence de transports publics de qualité ou de services de mobilité partagée, de nombreuses personnes ne peuvent pas se déplacer. Cette grave lacune limite leur participation à la société et leur contribution à l’économie.
  • Il est urgent d’agir, d’abord sur la politique de mobilité rurale, puis sur les programmes de mise en œuvre de cette politique dans toute l’Europe. Contrairement aux zones urbaines, où nous avons vu des initiatives, des politiques et des programmes de financement pour améliorer la mobilité durable, la mobilité rurale n’a pas bénéficié d’une attention similaire. L’absence de politique et de responsabilités conduit à une offre limitée de services de mobilité, ce qui entraîne une mobilité restreinte pour les personnes sans voiture. Les dirigeants doivent agir pour changer cette situation.
  • Une fois la politique mise en place, il faut élaborer un ensemble de solutions de mobilité. Développer des combinaisons appropriées de modes de mobilité organisés avec des mesures complémentaires, y compris la mobilité partagée, adaptées aux besoins de chaque zone et aux ressources disponibles.

 

Quelles actions pourraient être mises en œuvre dès maintenant, pour donner un coup de pouce au processus ?

Les territoires ruraux ont besoin de cadres politiques qui améliorent la mobilité dans les régions de l’UE, soutenus par des actions sur le terrain et le renforcement des capacités. SMARTA a élaboré trois propositions clés :

  • Mettre en place un débat politique : il pourrait commencer par une appréciation du défi de la mobilité rurale, à la fois dans son impact sur les autres politiques européennes et nationales, en examinant les solutions potentielles et en identifiant s’il existe une base pour un consensus sur une intervention structurée. Il s’agira ensuite de se concentrer sur les principales caractéristiques des politiques européennes et nationales, les voies de mise en œuvre et les instruments de soutien. Le débat politique peut s’appuyer sur les travaux récents réalisés par les projets européens sur la mobilité rurale tels que SMARTA, MAMBA et Move on Green. Certains événements spécifiques pourraient être organisés, mais le débat devrait surtout être mené dans les forums existants tels que les commissions du Parlement européen, les conférences des Ministres, les événements et les conférences d’ELARD, ERP, ENRD, etc.
  • Créer un « Forum sur la mobilité rurale », établir et soutenir un « Programme de Mobilité Rurale et d’Assistance Technique » : Il n’existe actuellement aucun forum en Europe traitant de la mobilité rurale. Dans un premier temps, il s’agirait d’une mesure d’accompagnement du débat politique, mais avec l’objectif de devenir permanent. Il permettrait une discussion et un partage d’idées beaucoup plus larges entre les parties prenantes locales, notamment les collectivités, les autorités locales, les agences, les services sociaux et de santé, etc. La Commission pourrait également mettre en place un Programme d’Assistance Technique à la Mobilité Rurale pour combler le manque de savoir-faire des agences locales, des collectivités ou des prestataires de services, et permettre aux acteurs et innovateurs locaux de mettre en œuvre des solutions intégrées de mobilité partagée.
  • Au niveau des États membres : Développer une politique spécifique sur la mobilité rurale, puis élaborer des Programmes pour mettre en œuvre cette politique. Le défi consiste à inciter chaque État membre à élaborer une telle politique. Le projet SMARTA a proposé trois voies politiques différentes, visant à atteindre cet objectif.

 

Principaux résultats du projet SMARTA

Les résultats clés suivants du projet SMARTA sont maintenant disponibles : Vidéo de SMARTA (environ 6 minutes) ; Brochure de SMARTA ; Recommandations politiques de SMARTA ; Conférence finale de SMARTA ; Série de webinaires de SMARTA ; Documents de synthèse de SMARTA ; Bonnes pratiques de SMARTA ; Rapport de SMARTA sur les bonnes pratiques rurales ; Site web de SMARTA. Pour plus d’informations sur les résultats du projet, vous pouvez également contacter Andrea Lorenzini.

Share
28 avril 2021

Euromontana sur Facebook

1 week ago

Euromontana
🌄🌄“Telework is not sufficient to attract youth in mountains.” says Carla Lostrangio, Euromontana. “We need to invest in employment, educational and cultural offers, mobility and broadband. The funds of the Cohesion Policy shall be used for that. “ Stimulating afternoon discussion organised by Osservatorio Balcani Caucaso Transeuropa and Il Sole 24 ORE with great inputs from Filippo barbera and Francesco Martino. #Montana174 #CohesionPolicy #Mountains ... See MoreSee Less
View on Facebook

1 week ago

Euromontana
❗🧑‍🤝‍🧑 Rural #braindrain: How can the Cohesion Policy help reverse the trend? This was the topic of our discussion today at the European Parliament together with the Integroup RUMRA & Smart Villages, MEP Hannes Heide, Vesna Caminades from the Bolzano-South Tyrol Autonomous Region and Blandine Camus, Euromontana. We looked at how👇: ✴️Awareness on funds and more investments on mobility can make mountains more attractive to youth & workers✴️Cultural and educational offers disclose job opportunities, such as marketing and cultural management, and reduce outmigration ✴️Concrete recommendations to counter brain drain by Euromontana, starting from the funds of the #CohesionPolicy #Montana174 #Mountains #EuropeanYearofYouth ... See MoreSee Less
View on Facebook

1 week ago

Euromontana
⏳ A few days left to get your early bird ticket for the XII European Mountain Convention! 🌄👉2 days of conference to define the future of #SmartMountains👉3 study visits to discover the region👉The Euromontana General Assembly ℹ️ Programme & registration: www.emc2022.info/‼️ Registration is open for the XII European Mountain Convention 🌄Innovation, governance, mobility, natural resources, digital transition & more ➡️ Join us to define a strategy for the development of SmartMountains towards 2050Programme & registration 👇👉 www.emc2022.info/Cia - Agricoltori Italiani | Regione Calabria | Parco Nazionale della Sila | G.A.L. SILA | GAL Sibaritide | Gal Kroton | Mountain Partnership ... See MoreSee Less
View on Facebook

Euromontana sur Twitter

Event report🆕

Main messages from last week's event on #BrainDrain with @IntergroupRUMRA & MEP @HannesHeide
👉Mountains lack diversified & qualified jobs
👉Culture plays a role in attractiveness
👉The 🇪🇺 #NewEuropeanBauhaus can improve quality of life

https://t.co/8cWW1R9236

4

Giovani, vita in montagna e opportuintà date dall'Ue. Il bello di punti di vista critici: da non perdere gli spunti dati da Carla Lostrangio di @Euromontana , di @FilBarbera e @fmartino_obc https://t.co/wwGLcRizKb #Work4Future

We’re still looking for papers on harnessing #digitalization for #SustainableFutures of #mountain #SocialEcologicalSystems. What works, how does it work, what risks are there?

We’ve extended the due date: Submit by 1 August 2022! https://t.co/NxyLlKa3VY

#MountainsMatter

La Oficina @aragon_Bruselas ha asistido al evento #RuralBrainDrain organizado por @Euromontana. Junto con @HannesHeide, europarlamentario austriaco, y con miembros de otras regiones europeas hemos dialogado sobre la fuga de cerebros y como mitigar la disminución de la población.

2

How to fight #BrainDrain in mountain areas?🌄

🔸Economic diversification
🔸Change of mindsets
🔸Strategies to attract young graduates back
🔸Analysis of COVID-19 impact

More recommendations in our position paper👇
https://t.co/rrE01AUpLs

#EUYearofYouth #MountainsMatter

Load More...