• fr
  • en

Nos forêts, notre avenir

Les forêts couvrent 42% du territoire de l’Union européenne et font partie de notre patrimoine naturel. Si elles sont actuellement confrontées à divers problèmes, tels que les feux de forêt, elles peuvent également y apporter une réponse. La conférence « Nos forêts, notre avenir », organisée par la Commission européenne les 25 et 26 avril 2019, avait pour objectif d’explorer le potentiel des forêts dans l’atténuation du changement climatique, l’établissement de la nouvelle bioéconomie, la protection de la biodiversité et de l’environnement ainsi que dans l’apport de ressources aux communautés locales.

 

 

Les forêts, un outil essentiel pour les politiques environnementales européennes
Tous les intervenants ont mis en évidence le potentiel des forêts en matière de climat et d’innovation. La Commission européenne souhaite associer la gestion des forêts à la réduction de 30% des émissions d’ici 2030 et à la promotion de la recherche et de l’innovation sur la bioéconomie et l’économie circulaire. « Les forêts font partie de la solution, c’est pourquoi elles doivent être gérées de manière durable » a déclaré Miguel Arias Cañete, Commissaire chargé de l’Action pour le Climat et de l’Energie. Les forêts constituent un puits de carbone important mais aussi une source de biomasse, qui peut être une alternative au pétrole.

Le grand potentiel des forêts a conduit les intervenants à encourager une utilisation plus large des ressources forestières pour faire face aux défis d’aujourd’hui. Peter Holmgren, chercheur et ancien Directeur Général du Centre pour la recherche forestière internationale, a par exemple exprimé sa déception concernant l’accord de Paris. L’article 5 de l’accord mentionne certes la foresterie comme une solution pour lutter contre le changement climatique mais ne mentionne les forêts que comme des réservoirs de carbone, tandis que le dernier rapport du GIEC mentionne clairement les ressources forestières comme une alternative crédible au pétrole. Selon les acteurs du secteur forestier, l’augmentation de l’utilisation du bois peut être durable, si cela s’inscrit dans le modèle de l’économie circulaire. Une vision qui semble être partagée par les représentants des régions, puisque le Comité des Régions appelait quelques jours avant la conférence à un « virage vers les produits forestiers, dans la construction et la production d’énergie par exemple » pour « générer des emplois et des recettes fiscales pour les régions à faible densité de population », a déclaré Ossi Martikainen, rapporteur de l‘avis.

 

« L’initiative 1 hectare » : une nouvelle proposition pour les forêts de l’UE
L’événement a également été l’occasion pour la Commission européenne de faire le point sur ses travaux concernant les forêts. En décembre 2018, la Commission a adopté son rapport au Parlement et au Conseil sur l’évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l’UE pour les forêts de 2013, soulignant les progrès réalisés dans les différents aspects de la gestion durable des forêts. D’autres actions de l’UE traitent également de cette question, telles que la Stratégie de l’UE pour la bioéconomie et Pilier 2 de la PAC.

À cet égard, Phil Hogan, Commissaire à l’Agriculture et au Développement Rural, a proposé une nouvelle mesure visant à encourager le reboisement, « l’initiative 1 hectare ». Possiblement financée par le deuxième pilier de la PAC, cette mesure « récompenserait les agriculteurs pour le reboisement d’un hectare, à condition que le reboisement se fasse de manière respectueuse de la biodiversité et associe objectifs climatiques et environnementaux », a-t-il expliqué. Hogan a ajouté que « la parcelle reboisée pouvait être soit une terre marginale soit entre de grands champs où plus de biodiversité ou divers éléments du paysage sont nécessaires », ouvrant des perspectives pour le sylvopastoralisme. En montagne, cette pratique peut aider à lutter contre les feux de forêt, à enrichir les sols et à diversifier les activités agroéconomiques.

Pour réduire le fardeau administratif d’une telle mesure, Hogan a ajouté qu’il pourrait s’agir d’un paiement forfaitaire par an et par hectare. L’initiative d’un hectare est toutefois facultative et la décision de l’inclure dans les plans stratégiques incombe à chaque État membre, comme l’a déclaré Hogan : « La future PAC en offre l’occasion, mais la volonté politique de mettre en œuvre cette initiative doit venir des États membres. J’espère donc que vous passerez le mot. » L’initiative de la Commission pourrait constituer une solution pour apaiser les tensions dans un secteur politique où le principe de subsidiarité confère aux États membres la compétence politique, comme l’ont rappelé certains intervenants lors de la conférence ainsi que le Conseil dans ses conclusions d’avril 2019 sur la mise en œuvre de la stratégie de l’UE pour les forêts.

 

Vous trouverez toutes les informations sur la conférence ainsi que des présentations ici.

 

Share
29 avril 2019

Euromontana sur Facebook

6 days ago

Euromontana

Vă invităm în perioada 23 – 25 mai 2019, la cea de-a XXI–a ediţie a Conferinţei ştiinţifice internaţionale "Turismul rural românesc în context internațional. Actualitate şi perspective", ce va avea loc la Vatra Dornei.

We invite you on May 23 - 25, 2019, at the XXIth edition of the International Scientific Conference "Romanian Rural Tourism in an International Context. Actuality and Perspectives", to be held in Vatra Dornei.

Organizatori: Agenția Națională a Zonei Montane, împreună cu Academia Română, filiala Iaşi – Institutul de Cercetări Economice şi Sociale "Gh. Zane" și Institutul Național de Cercetări Economice "Costin C. Kiriţescu"/INCE Centrul de Economie Montana "CE-MONT" Vatra Dornei, Ministerul Agriculturii și Dezvoltării Rurale – Reteaua Nationala de Dezvoltare Rurala - RNDR, alături de Primăria Municipiului Vatra Dornei, Asociaţia Naţională de Turism Rural Ecologic şi Cultural - ANTREC Bucovina, Institutul Naţional de Cercetare Dezvoltare în Turism - INCDT Bucureşti, Asociaţia Europeană a Ţărilor cu Munţi – Euromontana și Asociația Generală a Economiștilor din România AGER - Filiala Iaşi.

Evenimentul se adresează oamenilor de știință, cercetătorilor, cadrelor didactice universitare, doctoranzilor, masteranzilor, cu preocupări în cercetarea fenomenului turistic din spațiul rural, care, împreună cu managerii de pensiuni turistice și agroturistice încearcă să găsească soluții optime de revigorare a mediului rural și a fenomenului turistic din acest spaţiu.

Tematica manifestării:
 Turismul rural și agroturismul în contextul dezvoltării durabile la nivel naţional, regional și global;
 Tradiționalism vs. modernism în turismul rural;
 Strategii naționale și regionale de dezvoltare a turismului rural;
 Managementul și marketingul e-turismului;
 Comportamentul prestatorilor şi consumatorilor de servicii de turism rural;
 Rolul legislaţiei în domeniu în promovarea şi dezvoltarea turismului rural;
 Turismul rural din perspectivă multidisciplinară şi interdisciplinară: economie, sociologie, drept, psihologie, antropologie, etnografie, folclor etc.
 Bune practici internaționale

Lucrările Conferinței vor avea loc la Agenția Națională a Zonei Montane, din Vatra Dornei, strada Runc nr. 23, în „Amfiteatrul Munților”, după următorul Program:
Joi, 23 mai
13.00 - 14.00 Înregistrarea participanților
14.00 - 14.30 Deschiderea oficială
14.30 - 15.30 Prezentarea lucrărilor ştiinţifice – Partea I
15.30 - 16.00 Pauză cafea
16.00 - 19.00 Prezentarea lucrărilor ştiinţifice – Partea II
20.00 - 21.00 Cina
Vineri, 24 mai
09.00 - 11.00 Prezentarea lucrărilor ştiinţifice – Partea III
11.00 - 11.30 Pauză cafea
11.30 - 14.00 Prezentarea lucrărilor ştiinţifice – Partea IV
14.00 - 15.30 Pauză de masă
15.30 - 17.30 Prezentarea lucrărilor ştiinţifice – Partea V
17.30 - 18.00 Pauză cafea
18.00 - 19.30 Dezbateri, Concluzii
19.30 - 20.00 Închiderea lucrărilor
20.00 - 21.00 Cina festivă
Sâmbătă, 25 mai
09.30 - 16.00 Aplicaţie practică în comuna Vama

Mai multe detalii aici: geodantacu.wixsite.com/rorut?fbclid=IwAR23N_-GCwNINkE37dm48j6EVqTlo-TEWcoqDNnQL6wvl6GSFlr1-w7HJvE
... See MoreSee Less

View on Facebook

Euromontana sur Twitter

The brown bear is back in Portugal! 🐻 Scientists are now defining if its population could be stable in this area and giving recommendations to beekeepers in the meantime to facilitate coexistence.
https://t.co/bGxEPb3duf

Romania adopted measures to encourage on-farm restauration! 👩‍🌾
Local Gastronomic Points are an innovative way to promote #MountainProducts, #SustainableTourism and rural development at the same time!
See how it works 👇
https://t.co/GsdjqEGiNi

On the agenda of our partners meeting today in Tolmin, Slovenia:
➡️Reviewing our past activities and planning future ones
➡️Assessing our progresses
➡️Presenting and discussing good practices
Tomorrow is our international conference on #ActiveAgeing
https://t.co/Mtwq2ZRD2I

We are today attending the @ENRD_CP workshop on rural depopulation and presenting @simra_eu’s innovative #GoodPractices to tackle this challenge!

Social innovation in organic farming to revitalise rural areas 👉Keep on reading about this topic in this article wrtitten by @lachicadelDyane and @Luzieta_ for The @SEAE_Agroecolog Magazine 🐮

https://t.co/uMtWMzQSrz

Load More...