• fr
  • en

Nouvelle étude d’Euromontana sur l’innovation et l’économie circulaire dans la filière sylvicole de montagne

Pourquoi une étude sur l’économie circulaire dans la sylviculture de montagne ?

Euromontana est ravie de présenter son étude intitulée : Innovation et économie circulaire dans la filière sylvicole de montagne : comment boucler la boucle ? L’économie circulaire est basée sur « le partage, la location, la réutilisation, la réparation, la rénovation et le recyclage » de produits et de matériaux idéalement dans un circuit fermé. La nécessité d’une économie plus circulaire augmentera parallèlement à la pression de la demande en ressources et à la diminution de leur disponibilité.

Cette étude se concentre spécifiquement sur l’économie circulaire dans la sylviculture de montagne. L’adoption de l’économie circulaire sera particulièrement importante dans les régions de montagne qui contiennent des ressources primaires exceptionnelles telles que les forêts, l’eau et les minéraux, et qui fournissent des services écosystémiques tels que la séquestration du carbone, une eau propre, les paysages et des lieux de récréation. Maximiser la valeur des ressources extraites et les gérer durablement, les deux fondements d’une économie circulaire, se révèlent être particulièrement importants pour maintenir une qualité de vie élevée dans les territoires de montagne.

Objectifs et schéma de l’étude

L’étude a quatre objectifs :

  • Mieux comprendre les politiques qui soutiennent l’économie circulaire ;
  • Explorer différentes visions pour une économie circulaire tout au long de la filière sylvicole de montagne ;
  • Explorer des outils innovants, des instruments et des processus qui peuvent améliorer l’économie circulaire dans la sylviculture ;
  • Fournir des exemples d’expériences et de bonnes pratiques, ainsi que des nouvelles idées et des recommandations politiques.

L’étude est divisée en deux parties. La première partie présente le concept de l’économie circulaire, et son application potentielle dans la sylviculture, en mettant l’accent sur la filière sylvicole de montagne, et l’économie circulaire au niveau de l’UE. La deuxième partie présente une série de bonnes pratiques en matière d’innovation et d’économie circulaire dans la sylviculture de montagne pour montrer comment les concepts présentés dans la première partie peuvent être appliqués en  pratique. Les bonnes pratiques ont été recueillies auprès des membres d’Euromontana tels que SAB, CIA, ERSAF, le Hedmark County Council et PINS, ainsi que les gouvernements locaux, les organisations à but non-lucratif, les universités et les entreprises.

L’étude est basée en partie sur l’atelier du 29 novembre 2016 intitulé Innovation et économie circulaire dans la filière sylvicole de montagne : comment boucler la boucle ? organisé par Euromontana en collaboration avec son membre PINS, une agence de développement local croate basée à Skrad, et avec l’appui du député européen croate Jozo Radoš, de l’intergroupe RUMRA (Zones Rurales, de Montagnes et Isolées). Les présentations et les discussions lors de l’atelier ont informé le contenu de l’étude ainsi que les recommandations présentées brièvement ci-dessous mais à retrouver dans leur intégralité dans les conclusions de l’étude.

Recommandations

Euromontana propose les recommandations suivantes pour promouvoir l’économie circulaire dans les forêts et les zones de montagne. Les recommandations sont décrites plus en détail dans l’étude.

Nous recommandons :

  • Que la Commission européenne développe davantage de recherche appliquée et d’innovation sur l’économie circulaire en général et plus spécifiquement dans le secteur forestier.
  • Qu’un financement soit accordé aux PME afin qu’elles puissent intégrer dans leurs entreprises les principes de l’économie circulaire.
  • Que les acteurs locaux saisissent l’opportunité de participer aux Groupes Opérationnels du PEI-AGRI qui s’occupent de questions d’économie circulaire et de développer de nouveaux Groupes Opérationnels spécifiquement sur l’économie circulaire dans la sylviculture.
  • De renforcer le dialogue entre tous les acteurs de la filière sylvicole.
  • Que les États membres intègrent dans leurs plans nationaux sur l’économie circulaire un soutien, un financement et des actions spécifiques pour l’économie circulaire dans le secteur forestier et les zones de montagne.
  • Que l’UE, les États membres et les régions travaillent ensemble pour développer une approche territoriale intégrée pour l’adoption de l’économie circulaire, y compris en invitant les parties prenantes locales à la table.
  • Que la Commission européenne développe une plate-forme pour partager les bonnes pratiques dans l’économie circulaire. La Commission européenne a récemment annoncé une plate-forme d’appui aux finances pour l’économie circulaire (Circular Economy Finance Support Platform). Nous espérons que la plate-forme contribuera à la réalisation de cette recommandation.
  • Que Euromontana contribue à l’effort susmentionné, et rassemble et partage les bonnes pratiques et permette l’échange d’expériences concernant l’économie circulaire dans les zones de montagne, y compris pour le secteur forestier.
  • Que les universités et les établissements de formation, en particulier nos membres dans les régions de montagne, développent des programmes éducatifs adaptés pour former les étudiants et les professionnels sur l’économie circulaire dans les zones de montagne.
  • Que le marché soit stimulé de manière à favoriser l’économie circulaire, encourager l’utilisation du bois plus généralement sur le marché et encourager spécifiquement l’adoption de l’économie circulaire dans le secteur forestier, par exemple à travers des actions de sensibilisation.

Si elles sont adoptées, ces recommandations pourraient contribuer à promouvoir l’économie circulaire dans la sylviculture et dans les zones de montagne plus généralement. Euromontana continuera de travailler pour encourager la transition vers une économie circulaire dans les zones de montagne afin de promouvoir des montagnes vivantes pour les générations actuelles et futures.

Pour en savoir plus, nous vous encourageons à lire l’étude et en particulier les recommandations qui y figurent. L’étude est disponible en cliquant sur ce lien. N’hésitez pas à partager largement cette étude autour de vous.

 

 

Share
23 mars 2017

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#10) This endpoint requires the 'manage_pages' or 'pages_read_user_content' permission or the 'Page Public Content Access' feature. Refer to https://developers.facebook.com/docs/apps/review/login-permissions#manage-pages and https://developers.facebook.com/docs/apps/review/feature#reference-PAGES_ACCESS for details.
Type: OAuthException
Code: 10
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

Our voice for the next @UNecosoc meeting 👉 Mountain matters to make the post-2020 period a real decade for action towards #SustainableDevelopment 💪🌱
https://t.co/RuXgWHPSYt

Did you know that 🇪🇸, 🇸🇪, 🇵🇹, & 🇫🇷 are in the top 10 of EU countries with the highest share of older people living in rural areas?
Learn more on the support of #seniors from the #SilverEco during the #COVID19 crisis in @Silver_SMEs latest newsletter! 👇
https://t.co/79FjbDrXtX

"The #Covid19 pandemic is an opportunity to counteract depopulation in #mountain areas" 👉https://t.co/Ihqpy74Ucl an article by Jorge Gimeno Pawlowski, member of the @cie_for board.

#Covid19 @euromontana

📄✍️🏼Las organizaciones del Movimiento Rural Europeo, entre las que se encuentra @ELARD_aisbl, subrayan la importancia de los territorios rurales para la recuperación post #COVID19

🇪🇺🌾🏘️Apostamos por el enfoque CLLD/LEADER y por una Agenda Rural Europea

https://t.co/Xa4mxysp6J

The #Covid19 crisis, made us more dependent on our #broadband connections 📡 Martin Price from @ThinkUHI explores the impacts of the #digital divide for mountain areas and shares inspiring examples for #remotelearning & more 👇👇
https://t.co/npRnIywKE1

Load More...