• fr
  • en

Présentation d’une étude de cas du projet Pegasus à l’évènement Mountains 2016

Présentation de la publication : « Comprendre la pertinence du concept de réserve de biosphère pour la fourniture de services écosystémiques dans la région montagneuse de Lungau, en Autriche »

Lors de la « Conférence internationale sur la recherche pour le développement durable dans les régions de montagne » sur le thème des services écosystémiques et du développement durable

5-7 Octobre 2016, à Bragança, Portugal

par Thomas Dax, Ingrid Machold et Thilo Nigmann

La Conférence internationale sur la recherche pour le développement durable dans les régions de montagne a fourni une excellente occasion de présenter les objectifs de recherche et les premiers résultats provisoires du projet européen PEGASUS (Biens et services publics des écosystèmes liés à la gestion des terres – Libérer les synergies). Dans le cadre du Symposium 21, centré sur l’analyse du thème « Transition vers des systèmes socio-écologiques durables en montagne : défis et promesses d’une gouvernance multi-niveaux », le partenaire autrichien du projet (Thomas Dax, BABF) a présenté les principaux concepts du projet et a pris l’exemple d’une étude de cas située à Lungau, dans une région montagneuse d’Autriche.

UtskriftLe projet PEGASUS vise à transformer les approches de la gestion des terres rurales en déverrouillant les synergies entre les avantages économiques, sociaux et environnementaux fournis par l’agriculture et la sylviculture. Ce projet Horizon 2020 financé par la Commission européenne étudie de nouvelles façons de penser sur la manière dont les exploitations agricoles et les forêts sont gérées. L’étude de cas a souligné la profonde préoccupation des décideurs politiques et des parties prenantes de l’UE à élaborer des processus qui soutiennent les bénéfices sociaux et environnementaux issus de l’agriculture et de la sylviculture, qui sont généralement sous-évalués sur les marchés traditionnels et dans les zones rurales. Alors que la demande pour ces services écosystémiques est largement existante, leur fonctionnement est difficile à saisir et leur mise à disposition est façonnée par un ensemble complexe d’interactions, de facteurs internes et externes, et d’organisations institutionnelles. L’interaction complexe de l’action humaine avec des procédés de production naturels, qui façonne les faisceaux spécifiques de biens et services en fonction des contextes régionaux, est reconstituée à travers le concept de système socio-écologique dans ce projet.

La présentation des résultats de la région montagneuse de Lungau, qui fait partie de la réserve de la biosphère la plus récemment approuvée en Autriche, a montré les résultats du projet à l’échelle de l’étude de cas. En particulier, il a été souligné que les principaux biens publics pertinents de l’étude de cas sont ceux qui sont très représentatifs des régions de montagne, comme la biodiversité, la protection des paysages culturels alpins spécifiques et le maintien d’une communauté rurale active et socialement résiliente (soit la « vitalité rurale »).

Une sélection d’indicateurs principaux a montré que cette approcThDaxhe de conservation par une réserve de la biosphère a des conséquences dans la région en termes d’utilisation des sols (une part élevée d’agriculteurs biologiques, environ 50%), les mesures de conservation de la nature et l’évolution démographique (par exemple, le solde migratoire externe était positif ces dernières années).

Il a également été démontré que la gestion régionale de l’utilisation des terres est fortement tributaire d’un soutien public (par le biais des Programmes de Développement Rural) ce qui a des effets importants sur les zones de montagne. En ce qui concerne l’utilisation des terres, il semble particulièrement important de surveiller les tendances d’intensification de l’utilisation des prairies et la conversion d’utilisation des sols entre les terres agricoles et forestières.

Comme le tourisme est l’un des secteurs avec le plus grand potentiel pour la création d’emploi, une enquête approfondie sur les différentes dimensions du « développement durable » semble importante pour atteindre les objectifs ambitieux des réserves de biosphère.

L’analyse de la phase de démarrage de la mise en œuvre d’une réserve de biosphère montre que la sensibilisation et l’amélioration des processus de participation locale est cruciale pour l’initialisation des changements vers des voies plus durables dans ce contexte de montagne.

Share
25 octobre 2016

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#12) caption field is deprecated for versions v3.3 and higher
Type: OAuthException
Code: 12
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

The @UNmountains and the @UNWTO launched a call for case studies for a publication on #SustainableTourism in mountain areas🚵 Propose your example on tourism policies, digitalisation or tourism promotion by May 13
👇Call details & contact👇
https://t.co/eFwJFOnCXM

💡Get inspired by the conclusions of @Silver_SMEs conference! See how the 🇪🇺 Green Paper on #Ageing and #LTVRA can help mountains to cope with ageing

Explore our best practices, read the report, access presentations, watch the event recording👇
https://t.co/LWQz4ss2bk

. @Euromontana incorporates Polyfarming as an example of good practice in the European management of mountain pastures!🌿🤩 “Being part of this manual implies an opportunity to promote it on a European scale”, Marc Gràcia, @CREAF_ecologia researcher and Polyfarming coordinator. https://t.co/58ha2XHBtq

🗞️Good news! @polyfarming has been included as an inspiring model in the manual of good practices ‘Sustainable management of #mountain pastures‘🏔️🌿 promoted by @Euromontana in the Life funded Oreka mendian project framework 🇪🇺

+[INFO] 👉https://t.co/82Ykm0SEYs

The #SmartVillages project of @EUAlpineSpace has been already implemented for three years! Discover the results here: 👇👇
https://t.co/oSOiZp4iVp

Load More...