• fr
  • en

Discussion au Parlement européen sur les moyens d’inverser la fuite des cerveaux dans les zones rurales et montagneuses

Le 21 juin, Euromontana a organisé un événement au Parlement européen pour discuter des stratégies et recommandations pour contrer la fuite des cerveaux dans les zones rurales et montagneuses. Au cours de l’événement, les fonds de la politique de cohésion ont été évoqués comme une opportunité de réduire l’exode des jeunes, ainsi que d’autres pratiques inspirantes.

Le manque d’emplois diversifiés et qualifiés entraîne la fuite des cerveaux dans les zones de montagne

De nombreuses zones de montagne en Europe connaissent un déclin démographique dû à un manque d’attractivité. Dans ces zones, le vieillissement, l’exode des jeunes, la fuite des cerveaux et parfois le dépeuplement ont conduit à un cercle vicieux de perte supplémentaire d’attractivité et de services. Le rapport Euromontana 2022 « Être jeune dans une zone de montagne » et d’autres études nationales ou régionales récentes sur les flux de population de montagne montrent que les jeunes veulent rester dans les zones de montagne, mais qu’ils ont du mal à trouver des possibilités d’emploi correspondant à leur formation universitaire. En fait, l’absence de diversification économique et le manque de postes qualifiés sont les principaux moteurs de la fuite des cerveaux dans les territoires de montagne.

Trouver des moyens de lutter contre la fuite des cerveaux en Europe

Dans le cadre de l’Année européenne de la jeunesse, la Commission européenne travaille actuellement à une Communication sur la fuite des cerveaux et sur la manière d’atténuer les défis liés au déclin démographique en utilisant les outils et les fonds de la politique de cohésion. Les parties prenantes et les particuliers ont été invités à présenter leurs contributions et leurs bonnes pratiques dans le cadre d’une consultation publique. Euromontana a fourni des informations sur les défis démographiques dans les zones de montagne et ses recommandations. Ces contributions seront utilisées pour élaborer la communication de la Commission européenne. Afin de poursuivre la réflexion sur les stratégies, les outils et les fonds pour contrer la fuite des cerveaux dans les zones rurales et montagneuses, Euromontana a organisé un petit-déjeuner au Parlement européen le 21 juin 2021. L’événement a été organisé en collaboration avec l’Intergroupe RUMRA & Smart Villages, et a été accueilli par le membre du Parlement européen Hannes Heide.

Principaux points forts de la discussion

« L’Europe se décide dans les zones rurales. Le Brexit en est un exemple, et nous devrions écouter davantage les populations rurales » a déclaré Hannes Heide, membre du Parlement européen. Il a particulièrement insisté sur le rôle de la culture comme moteur du développement régional durable pour les zones rurales. Le membre du Parlement européen Hannes Heide est originaire de Hallstatt, en Autriche, un village de la région du Salzkammergut. Cette région est la première région intra-alpine à détenir le titre de capitale européenne de la culture pour 2024. À Hallstatt et dans 24 autres communes montagneuses de cette région, la Capitale européenne de la culture sera l’occasion de promouvoir les traditions du territoire mais aussi de réfléchir à la mobilité, aux services, au tourisme durable et à l’offre socioculturelle pour les communautés locales et pas seulement pour les touristes, a souligné M. Heide. « Le principal message à retenir de l’événement d’aujourd’hui est que 66% des jeunes veulent rester à la montagne » s’est félicité le député européen avant d’encourager toutes les parties prenantes à œuvrer pour une meilleure qualité de vie et une plus grande attractivité des régions de montagne.

Ensuite, Vesna Caminades, du bureau de liaison de la région autonome du Tyrol du Sud-Bolzano à Bruxelles, a expliqué comment sa région tente d’attirer les jeunes, par exemple en investissant dans la mobilité et en faisant mieux connaître les possibilités de financement. Elle a présenté une étude menée par la Chambre de commerce, d’industrie, d’artisanat et d’agriculture de Bolzano intitulée « Brain drain – brain gain : how attractive is South Tyrol’s labour market ?« . L’étude a montré que le Tyrol du Sud est globalement attractif mais que les immigrants ne restent pas longtemps. En fait, plus de 50 % des travailleurs qui quittent la région déclarent que le manque d’opportunités d’emploi correspondant à leur formation universitaire est la principale raison qui les a poussés à partir. En outre, le coût élevé de la vie, une mentalité fermée et le multilinguisme (surtout dans les vallées entourant Bolzano où les gens parlent souvent le dialecte) sont d’autres facteurs qui découragent les gens de s’installer pour une plus longue période dans la région. En outre, il convient de mentionner qu’au cours des dernières années, le Tyrol du Sud a connu une augmentation du nombre de personnes provenant de pays hors de l’UE. Ces personnes ont souvent un faible niveau d’éducation et ne connaissent pas l’italien ou l’allemand.

Pour inciter les jeunes à rester, le Tyrol du Sud doit diversifier l’offre d’emplois. Non seulement l’agriculture, mais aussi les soins de santé transfrontaliers, l’agriculture performante et l’ingénierie. Pour ce faire, le nouveau Bauhaus européen de la montagne pourrait être utile. Le Bauhaus de l’UE réunisse l’académie de recherche de l’UE EURAC, de l’université libre de Bolzano, de l’agence Clima house (qui travaille sur les énergies renouvelables dans le secteur du bâtiment) et de l’administration. Sept groupes de travail ont été créés (par exemple, durabilité et logement abordable, industries créatives, design circulaire, transformation numérique, environnement, éducation et design artistique). Vesna Caminades a souligné comment « la stratégie du Bauhaus n’est pas seulement axée sur l’architecture, mais elle doit aussi être perçue comme un mode de vie. Puisque la fuite des cerveaux dépend aussi de la façon dont les gens perçoivent la vie et l’environnement, la stratégie Bauhaus peut représenter une opportunité pour différentes parties prenantes (étudiants, jeunes familles) de se retrouver à vivre de façon stable au Tyrol du Sud.

Blandine Camus, chargée de communication et de politique à Euromontana, a présenté les activités menées dans le cadre de Montana174. Elle a notamment présenté certains des exemples tirés des brochures du projet sur la jeunesse et l’emploi comme des exemples inspirants d’initiatives pouvant contribuer à inverser la fuite des cerveaux. Blandine Camus a également insisté sur le fait que des fonds sont disponibles pour faire face à la fuite des cerveaux dans la période de programmation actuelle. Les objectifs d’une  » Europe plus proche des citoyens « , d’une  » Europe plus verte  » et d’une  » Europe plus sociale  » peuvent notamment aider à construire des stratégies d’attractivité menées localement, à développer et structurer de nouvelles filières porteuses en montagne créant des emplois qualifiés dans l’économie circulaire ou la bioéconomie et à offrir plus d’opportunités d’éducation dans nos régions, évitant aux jeunes de migrer vers les zones urbaines pour étudier. Euromontana a invité les participants à lire les fiches de Montana174 pour obtenir plus d’informations sur les fonds disponibles dans le cadre de la politique de cohésion 2021-2027.

Euromontana a également salué l’intention de la Commission européenne de limiter la fuite des cerveaux à l’aide de la politique de cohésion. Cependant, Blandine Camus a prévenu que les stratégies contre la fuite des cerveaux devraient aller au-delà des stratégies de spécialisation intelligente. Bien que certaines d’entre elles se soient avérées bénéfiques pour les régions de montagne, beaucoup de ces stratégies sont souvent uniquement axées sur les secteurs traditionnels – comme la production agroalimentaire et le tourisme – et ne parviennent pas à impliquer les acteurs des régions les plus éloignées. Entre autres recommandations, Euromontana a appelé les régions à utiliser les fonds de la politique de cohésion pour diversifier leur économie locale, à soutenir l’entrepreneuriat rural par le biais de programmes de soutien spécifiques, à élaborer des stratégies d’attractivité territoriale pour attirer à nouveau les jeunes diplômés et les familles.

Guillaume Corradino, directeur d’Euromontana, a clôturé l’événement en invitant les participants à se joindre à la conférence finale de Montana174 à Bruxelles le 20 septembre 2022 pour en savoir plus sur la manière d’encourager l’utilisation efficace des fonds de la politique de cohésion dans les zones de montagne.

Share

Euromontana sur Facebook

3 days ago

Euromontana
🔜 Join us in Paris on 12 December to discuss mountain cooperation! 🤝We'll be talking about Euromontana's initiatives for environmental transition, cooperation at European scale to accelerate it, current debates and needs for tomorrow's action 🌱🌄Registration ⤵️ docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScAXXOrPgxXOYo9hJVZZ3kuZehn7crnKqLhmdzVyF6Y9HsUtA/viewformEurêka 21 Mountain Wilderness France Agència de Desenvolupament del Berguedà PETR du Briançonnais des Ecrins du Guillestrois et du QueyrasA l'occasion des 15 ans d'Eurêka 21, nous vous convions à un événement dédié à la #coopération et à la #transition écologique des #territoires !Venez découvrir à quelles conditions la coopération locale, nationale et européenne constituent un levier de la transformation écologique des territoires ! 🔗 Un événement gratuit sur inscription obligatoire : urlz.fr/ongFPlus d'infos : 📍Maison de l'Europe (29 avenue de Villiers, 75017 Paris) 🗓️Le 12 décembre 2023🕒De 14h à 20h30Un grand merci à Fiona Mille (Mountain Wilderness France), Rosa Maria Colomer Oró (Agència de Desenvolupament del Berguedà), Blandine Camus (Euromontana) et Pierre Leroy (PETR du Briançonnais des Ecrins du Guillestrois et du Queyras) pour leur participation ainsi qu'à la Maison de l'Europe de Paris CED pour son accueil !L'équipe d'Eurêka 21 (Séverine Bressaud, Isabella Livertout, Laurent Delcayrou, Cécilia Dumesnil) vous attend pour échanger autour de débats passionnants et partager un verre pour célébrer les 15 ans d’Eurêka 21 ! #Cooperation #Transition #Territoires #Europe #Montagnes ... See MoreSee Less
View on Facebook

1 week ago

Euromontana
Plenty of food for thought to amplify the voice of European mountains at our 2023 General Assembly! 🌄🔸 Inspiring discussions the Rural Vision and climate change🔸 Lots of ideas for our future work on pastoralism and energy🔸 Clear synergies for future mountain projects🔸 Exciting exchanges with our new members Looking forward to our next edition ❗ ... See MoreSee Less
View on Facebook

1 week ago

Euromontana
Packed room for our skills conference today in Brussels 🔛🔸 Opportunities & challenges for skills in mountains in transitions🔸 Initiatives to create & attract talents in our regions🔸 How the EU Rural Vision can support in attracting skills#EuropeanYearOfSkills #Talent4Regions ... See MoreSee Less
View on Facebook

2 weeks ago

Euromontana
❗ Lavora con noi! 🔍 Nell'ambito del progetto MountResilience, co-finanziato dalla Commissione Europea sulle Missioni di Horizon Europe dedicate all’adattamento al #cambiamentoclimatico, è aperto un bando di concorso per un collaboratore tecnico- scientifico categoria D.📅 Scadenza: 28/11/2023👉 Scopri di più: tinyurl.com/CollaboratoreMountResilience👉 Scarica il bando: tinyurl.com/BandoCollaboratoreUniversità degli Studi di Milano @follower#UNIMONT #UNIMI #Montagne #Alpi #Alps #Innovation #MountainStudents #ClimateChange #Biodiversity #MountainResearch #MountainEducation #MountainWork ... See MoreSee Less
View on Facebook

Euromontana sur Twitter