• fr
  • en

Stratégie d’Adaptation de l’UE : les régions de montagne presque oubliées?

La Commission européenne a adopté sa Stratégie d’Adaptation au Changement Climatique le 24 février 2021 (abrogeant la Stratégie de 2013). La nouvelle Stratégie d’Adaptation de l’UE présente la manière dont l’Union Européenne va s’engager sur la voie d’une société résiliente face au climat, pleinement adaptée aux impacts inévitables du changement climatique, avec une capacité d’adaptation renforcée et une vulnérabilité réduite, conformément à l’Accord de Paris et à la proposition de Loi Européenne sur le Climat.

Comment l’Union Européenne entend-elle mieux s’adapter au changement climatique?

L’objectif de la nouvelle Stratégie est de progresser rapidement vers la résilience pour 2050 en rendant les mesures d’adaptation plus intelligentes, plus systémiques et plus rapides et en renforçant l’action internationale en matière d’adaptation. Cela se traduit par une amélioration des connaissances et des données, un soutien à l’élaboration des politiques et à la gestion des risques climatiques à tous les niveaux, une accélération des mesures d’adaptation dans tous les secteurs et un renforcement de la coopération internationale.

La Stratégie reconnaît que les zones montagneuses sont parmi les environnements les plus vulnérables au changement climatique, avec les îles et les régions ultrapériphériques, et recommande de renforcer la coopération et la comparaison des données dans les zones montagneuses transfrontalières confrontées à des risques communs.

Une autre mesure intéressante sera la création d’un observatoire européen du climat et de la santé dans le cadre de la plateforme Climate-ADAPT, afin de mieux évaluer l’impact du changement climatique sur la santé – par exemple les conséquences des feux de forêt sur la santé humaine.

La Commission européenne rappelle également aux lecteurs que l’innovation en matière de climat sera abordée dans le cadre de la mission « Adaptation au Changement Climatique » d’Horizon Europe – qui devrait contribuer à fournir aux praticiens une boîte à outils pour l’adaptation – et que la question de la résilience des forêts sera abordée dans la prochaine Stratégie européenne pour les Forêts pour 2030.

Pas d’attention considérable aux zones de montagne

Euromontana se félicite d’une telle Stratégie mais regrette le peu d’attention et le manque de vision claire pour les régions plus vulnérables au changement climatique, telles que les zones de montagne, par rapport aux zones urbaines et aux plaines, et aux pays tiers. En montagne, les effets du changement climatique se manifestent plus rapidement que dans d’autres régions, avec des conséquences considérables sur la qualité et la disponibilité de l’eau, les services écosystémiques, les catastrophes naturelles (telles que les avalanches, les tempêtes et les glissements de terrain) et la durabilité économique des secteurs concernés, comme le tourisme hivernal. Ces changements en montagne sont tous extrêmement susceptibles d’avoir un effet en cascade sur les régions situées en plaine et nécessitent donc une réponse rapide et coordonnée de la part de l’Union Européenne.

De plus, la nouvelle Stratégie européenne d’Adaptation aurait pu clarifier certains points. La Commission européenne, par exemple, s’engage à « climate proofer » toutes les politiques de l’UE – autrement dit, à évaluer l’impact des politiques sur le climat et leur cohérence avec les objectifs climatiques avant leur adoption. La Commission ne fournit toutefois pas de détails sur la manière de mettre en œuvre concrètement ce « climate proofing » et de coordonner toutes les politiques. La cohérence entre les politiques de l’UE est cruciale pour s’adapter aux effets du changement climatique ; Euromontana recommande en particulier de prêter attention aux autres politiques telles que les politiques du tourisme et de la mobilité. Pourtant, la nouvelle Stratégie de l’UE pour la Mobilité Durable et Intelligente (décembre 2020), par exemple, n’a pas prévu de mesures spécifiques pour renforcer la durabilité de la mobilité dans les zones rurales et montagneuses et des efforts supplémentaires en matière de protection climatique seront donc nécessaires.

Pour plus d’informations, voir la position de 2020 d’Euromontana « Relever le défi du changement climatique en montagne : adaptation pour les générations futures » (en anglais).

La Commission rencontrera les États membres pour discuter de la mise en œuvre de la nouvelle Stratégie d’Adaptation lors de la prochaine réunion du Conseil Environnement en juin 2021.

Share
9 mars 2021

Euromontana sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#12) caption field is deprecated for versions v3.3 and higher
Type: OAuthException
Code: 12
Please refer to our Error Message Reference.

Euromontana sur Twitter

This morning our Director Marie Clotteau was invited to exchange on the Long-Term Vision for #RuralAreas during an hearing at the French @Senat, where Senator @patrice_joly is preparing a resolution on the #LTVRA

🔥 New EU project 🔥
With FIRE-RES we have 4 years to increase Europe's resilience towards #ForestFires! 35 partners to set up 11 Living Labs and innovate to protect forest 🌲
https://t.co/n1NLCGkJdK

Retrouvez le 1er de 3 podcast en français sur la stratégie de l’Union européenne pour la Région Alpine.
Au programme de celui-ci : la jeunesse.

https://t.co/cmAFg8bQlJ

Une création @_Eusalp avec @euradio_fr

@ANCTerritoires @auvergnerhalpes @Euromontana #Alpes @UEFrance

Problématiques de mobilité en milieu rural =manque d'attention spécifique dont l'Europe pourrait se faire l'activateur tant les enjeux sont comparables. Ici colloque montagne @Euromontana, présentation du programme SMARTA et aussi des solutions comme @RezoPouce

Contribute to #Montana174 🆕
👉Share your good practice on #CohesionPolicy
👉Subscribe to the project's newsletter
👉Stay informed on cohesion in #MountainAreas
https://t.co/WN6nF47M0q

Load More...