• fr
  • en

Un marché en ligne pour connecter les petits agriculteurs aux consommateurs urbains

Adelaide.Farm est une plateforme en ligne (un marché virtuel) où les petits agriculteurs peuvent se mettre en contact avec les consommateurs urbains, dans le sud du Portugal. Grâce au site internet, les consommateurs peuvent acheter des produits (issus d’une agriculture responsable) et même disposer d’un potager en ligne, tandis que les agriculteurs peuvent vendre leurs produits à des prix équitables, augmentant ainsi leurs revenus.
Le projet vise à lutter contre le dépeuplement rural et à autonomiser les petits agriculteurs qui ont de grandes difficultés à vendre leurs produits à un prix équitable et qui ont tendance à abandonner le travail dans les champs.

Présentation d’Adelaide.Farm

Le projet « Adelaide.Farm » a été créé en 2016 par un enseignant et cinq étudiants en agronomie de l’Institut polytechnique de Beja, au sud du Portugal. Adelaide.Farm est une plateforme en ligne dont l’objectif est de connecter les consommateurs et les petits producteurs. La plateforme permet d’une part aux consommateurs de savoir exactement ce qu’ils achètent, qui est le producteur et comment les produits sont fabriqués (mode de production utilisé) ; d’autre part, les petits producteurs qui participent au projet peuvent définir le prix de leurs produits et fournir des informations sur leur mode de production.

Actuellement, la plateforme vend à Beja et à Lisbonne et elle offre 80 produits différents, y compris des légumes, des fruits, mais aussi de la confiture et des œufs. La plupart des consommateurs, à Beja, achètent des produits toutes les semaines, tandis qu’à Lisbonne, c’est un achat occasionnel.

Un « jardin virtuel » où les consommateurs peuvent gérer et acheter de futures productions aux agriculteurs, et l’augmentation de la quantité (pour fournir des magasins, des entreprises et des restaurants…) sont en cours de développement.

Les objectifs et les défis pour un marché en ligne  

L’objectif du projet est de réaliser un revenu moyen, pour les agriculteurs, d’environ 900€ par mois et d’avoir, sur la plateforme, environ 200 petits agriculteurs et environ 800 consommateurs d’ici 2019.
Cependant, l’un des plus grands défis du projet est d’impliquer et d’engager les petits agriculteurs à travailler avec une plateforme en ligne pour vendre leurs produits. La plateforme souhaite s’engager uniquement avec des petits producteurs pour leur permettre de devenir plus compétitifs et vendre leurs produits à un prix équitable, par rapport aux grandes entreprises agricoles. Pour aider les petits producteurs à être actifs sur le marché en ligne, Adelaide.Farm a également mis en place un rôle d’ « Organisateur » sur la plateforme. Ce service peut être dirigé par un individu ou une association qui sera responsable de présenter et d’expliquer le fonctionnement de la plateforme et de gérer les informations et les ventes des agriculteurs sur la plateforme, en recevant un pourcentage (environ 16%) sur le prix de chaque produit vendu. L ‘ « Organisateur » est également responsable de la livraison des produits au point de collecte (où les consommateurs collectent les produits). Au cours des prochains mois, la plateforme espère augmenter la participation des petits agriculteurs.

Les impacts pour l’agriculture rurale

Fin 2017, après deux saisons, la plateforme compte 82 petits agriculteurs et environ 250 consommateurs. Le projet peut être vu comme une solution gagnant-gagnant, tant pour les agriculteurs que pour les consommateurs.

Les agriculteurs peuvent se connecter avec plus de consommateurs et vendre leurs produits à un prix équitable, tandis que les consommateurs peuvent acheter des produits frais directement de la ferme, connaissant l’origine et le mode de production de ce qu’ils mangent. Par exemple, les petits agriculteurs de Beja qui participent au projet sont heureux de pouvoir développer et d’étendre leur production.

Evidemment, certaines améliorations sont nécessaires pour développer le projet, notamment informer davantage les petits producteurs à propos de cette nouvelle méthode de commercialisation qui est différente de la méthode traditionnelle. Les consommateurs sont prêts et attendent plus de produits venant des petits agriculteurs, néanmoins, il n’y a pas beaucoup de produits différents, pas beaucoup de diversité, et une quantité limitée qui restreint l’utilisation de la plateforme.

  • Le projet a été présenté dans le catalogue Projets d’Innovation, présenté lors de l’Agri Innovation Summit 2017 qui a eu lieu à Lisbonne en octobre 2017.
  • Pour visiter le site le site d’Adelaide.Farm, cliquez ici
Share
5 décembre 2017

Euromontana sur Facebook

1 week ago

Euromontana
🌄🌄“Telework is not sufficient to attract youth in mountains.” says Carla Lostrangio, Euromontana. “We need to invest in employment, educational and cultural offers, mobility and broadband. The funds of the Cohesion Policy shall be used for that. “ Stimulating afternoon discussion organised by Osservatorio Balcani Caucaso Transeuropa and Il Sole 24 ORE with great inputs from Filippo barbera and Francesco Martino. #Montana174 #CohesionPolicy #Mountains ... See MoreSee Less
View on Facebook

1 week ago

Euromontana
❗🧑‍🤝‍🧑 Rural #braindrain: How can the Cohesion Policy help reverse the trend? This was the topic of our discussion today at the European Parliament together with the Integroup RUMRA & Smart Villages, MEP Hannes Heide, Vesna Caminades from the Bolzano-South Tyrol Autonomous Region and Blandine Camus, Euromontana. We looked at how👇: ✴️Awareness on funds and more investments on mobility can make mountains more attractive to youth & workers✴️Cultural and educational offers disclose job opportunities, such as marketing and cultural management, and reduce outmigration ✴️Concrete recommendations to counter brain drain by Euromontana, starting from the funds of the #CohesionPolicy #Montana174 #Mountains #EuropeanYearofYouth ... See MoreSee Less
View on Facebook

1 week ago

Euromontana
⏳ A few days left to get your early bird ticket for the XII European Mountain Convention! 🌄👉2 days of conference to define the future of #SmartMountains👉3 study visits to discover the region👉The Euromontana General Assembly ℹ️ Programme & registration: www.emc2022.info/‼️ Registration is open for the XII European Mountain Convention 🌄Innovation, governance, mobility, natural resources, digital transition & more ➡️ Join us to define a strategy for the development of SmartMountains towards 2050Programme & registration 👇👉 www.emc2022.info/Cia - Agricoltori Italiani | Regione Calabria | Parco Nazionale della Sila | G.A.L. SILA | GAL Sibaritide | Gal Kroton | Mountain Partnership ... See MoreSee Less
View on Facebook

Euromontana sur Twitter

Event report🆕

Main messages from last week's event on #BrainDrain with @IntergroupRUMRA & MEP @HannesHeide
👉Mountains lack diversified & qualified jobs
👉Culture plays a role in attractiveness
👉The 🇪🇺 #NewEuropeanBauhaus can improve quality of life

https://t.co/8cWW1R9236

4

Giovani, vita in montagna e opportuintà date dall'Ue. Il bello di punti di vista critici: da non perdere gli spunti dati da Carla Lostrangio di @Euromontana , di @FilBarbera e @fmartino_obc https://t.co/wwGLcRizKb #Work4Future

We’re still looking for papers on harnessing #digitalization for #SustainableFutures of #mountain #SocialEcologicalSystems. What works, how does it work, what risks are there?

We’ve extended the due date: Submit by 1 August 2022! https://t.co/NxyLlKa3VY

#MountainsMatter

La Oficina @aragon_Bruselas ha asistido al evento #RuralBrainDrain organizado por @Euromontana. Junto con @HannesHeide, europarlamentario austriaco, y con miembros de otras regiones europeas hemos dialogado sobre la fuga de cerebros y como mitigar la disminución de la población.

2

How to fight #BrainDrain in mountain areas?🌄

🔸Economic diversification
🔸Change of mindsets
🔸Strategies to attract young graduates back
🔸Analysis of COVID-19 impact

More recommendations in our position paper👇
https://t.co/rrE01AUpLs

#EUYearofYouth #MountainsMatter

Load More...